RSS
RSS
En ce moment sur Sheol Falls...




 

Partagez | 
 

 L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♆ Démons aux yeux noirs ♆


avatar

Meg
Messages : 936
Date d'inscription : 01/09/2015
Age : 24
Localisation : Ma grotte

Carte d'identité
Métier:
Niveau d'expérience: 3
Inventaire:

MessageSujet: L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]   Mar 1 Mar - 13:19


Meg


Feat. Crowley


     Si les démons ne dormaient et ne rêvaient jamais, c'est qu'il y avait bien une bonne raison ! Le sommeil avait eu le malheur de lui tomber dessus sans prévenir et le résultat avait été des plus terrifiants pour elle. Cela la hanterait sûrement jusqu'à la fin de son existence … Elle, fiancée à Crowley, faisant des petites cupcakes roses fourrés d'un cœur palpitant pour lui ! Et cette couleur de cheveux … Elle avait déjà porté des véhicules blonds, la fameuse Meg Masters était même coloré, mais avec ce véhicule ? Avec des petites bouclettes et des pommettes toutes roses ? Horreur ultime. Heureusement elle ne l'avait pas vraiment eu affaire à ce promis insolite dans son rêve, mais les petits cadres en forme de cœur avec sa photo partout – ou même des clichés d'eux-deux, ensemble, pouha ! - c'était déjà amplement gerbant.

A son réveille, Meg n'avait eu plus qu'une obsession : retrouver le petit malin qui lui avait fait ça et lui faire vomir et ravaler ses tripes. Car il était évident que ce phénomène avait résulté d'un sort, et vu le contenue de son rêve, Meg ne pensa qu'à une personne. Le seul petit diable qui fricotait avec ces saloperies de trucs de sorcière, celui qui avait, à lui seul, transformé cet onirisme en véritable cauchemar. Celui avec qui elle ne cessait d'échanger des vacherie en tout genre. Crowley lui-même. Ce sale fils de chèvre était forcément responsable, leur rivalité était sans doute aussi vieille que le jour où ils avaient reçu leurs cornes et si l'hypocrisie était devenue une coutume, les vacheries allaient toujours bons trains.

— Ce sale nabot de traître de fils de chien.

Un traître. Elle n'en avait aucune preuve, mais elle était certaine qu'il se cachait derrière cette cohésion rebelle impie de démons qui luttent contre l'ascension de leur maître à tous : Lucifer. Tout le monde savait que Crowley convoitait le trône de l'enfer, pour s'être déjà autoproclamé « Roi des Démons des Croisements » il fallait avoir un sacré culot et une ambition exponentiellement plus grande que ce qu'il pouvait avoir dans le froc. Il était temps que quelqu'un lui apprenne le respect de la hiérarchie ancestrale de l'enfer et ses yeux rouges ne le rendait pas plus digne de diriger que les yeux noirs, cela faisait simplement de lui une saloperie de bureaucrate.

Sur un coup de colère, Meg avait embarqué deux de ses démons et ses trois chiens de l'enfer personnels, ces bons vieux Arnold, Gordon et Joakim. Elle savait que Crowley avait pas mal d'hommes de mains, et s'il ne se risquerait sans doute pas à tuer le bras droit de Lucifer maintenant, elle préférait tout de même prendre ses précautions. Elle partit ensuite droit vers le trou où Crowley avait l'habitude de trôner pour gérer sa troupe d'arnaqueur itinérants et, elle n'en doutait pas, mettre en place ses petits complots perfides et contre nature. C'était plutôt calme dans sa forteresse minable, et heureusement, il était bien là. Des pseudo-gardes tentèrent bien de leur barrer la route, mais ils apprirent très vite que Meg n'avait pas besoin de ''rendez-vous'' pour rendre visite à un vieux camarade, qu'il se fasse appeler Roi des Croisements ou Duc des trous du cul. Elle était de mauvaise humeur, alors elle ne prit bien sûr pas le temps de leur expliquer autrement qu'en leur éclatant la face contre le mur.

Arrivée devant les grandes portes de ce que ces minables appelaient une salle du trône, les deux démons qui l'accompagnaient s'occupèrent d'écarter les derniers gardes qui glandaient ici et elle ouvrit d'un coup de pied. Il était là, monsieur le petit roi. Elle lui adressa un de ces larges sourires hypocrites clairement hostiles et méprisants qu'elle avait l'habitude d'user avec lui.

— Crowley. T'as pas peur d'attraper des escarres aux miches à rester assis là-dessus toute la journée ? Lança-t-elle en guise de salutations.

Elle s'approcha d'un pas tranquille, ses hommes étaient restés à l'entrée de la pièce avec deux de ses chiens alors que Gordon était resté à ses côtés. Les pouces négligemment glissés dans ses poches, elle approchait tranquillement du Roi des démons des croisements en le fixant avec insistance, guettant la moindre réaction de sa part. Malgré la petite taille de son véhicule – et Meg s'était d'ailleurs souvent demandé ce qui avait motivé son choix – il avait toujours sût faire preuve de beaucoup de prestance et de charisme. Bien sûr, elle n'était pas vraiment de cet avis parce qu'elle ne pouvait vraiment pas le saquer, alors il pourrait bien revêtir le visage qu'il voulait, pour elle il serait toujours un minable.






 



Dernière édition par Meg le Dim 12 Juin - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
♆ Démons aux yeux rouges ♆


avatar

Crowley
Messages : 328
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 27

Carte d'identité
Métier: Roi des Enfers ♛
Niveau d'expérience: 2
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]   Jeu 10 Mar - 1:14

L'heure des comptes


- « Et trois cloportes de moins, trois... A qui le tour ? Allez, on se magne, on va pas y passer la nuit ! J'ai du boulot moi... »

Un petit sourire, à la fois amusé et diabolique, étira lentement les lèvres du démon. Poignard anti-démons en main, il venait d'abattre plusieurs suppos de Satan en deux trois mouvements de bras. Des démons, pas du tout en accord avec ses convictions et qui donc, à ses yeux, n'avaient plus aucune raison d'exister ni ne méritaient d'être torturés par ses soins. Une dextérité, qu'il se surprenait donc de posséder encore. Quoi que... Il se sait encore particulièrement performant et agile, mais beaucoup le sous estime dans ce domaine. Comme dans bien d'autres d'ailleurs. Ce qui fait, que beaucoup de ses adversaires baissent un peu trop leur garde face au "nabot" qu'il est. S'il aimait son véhicule, ce n'est pas uniquement pour son sexappeal. Et oui, il lui arrivait d'avoir du goût pour certaine chose, avec subtilité. Tout autant, qu'il peut en avoir pour une race de whisky. Mais bref... Le Chef des démons des Croisements réussi à faire fuir tous les autres démons du coin. Tranquillement, il essuya sa lame pleine de sang sur sa veste, puis transplana jusqu'à son p'tit chez lui, en Enfer.

- « Vous deux... Veillez à ce que personne ne vienne m'emmerder. Ou vous servirez de repas à mes loulous durant les prochaines décennies à venir. »

Le big boss pivota sur ses talents, avant d'entrer dans la pièce et de marcher jusqu'au son trône. Se servant aussitôt un bon verre de whisky, pour ne pas changer ses petites habitudes. Il s'attendait à pouvoir flemmarder un peu... juste un peu. Sachant qu'il profite aussi de ces instants, pour méditer sur ses plans. Ses objectifs. Et sur d'éventuels plan B, C ou D. Bref, son esprit perfide et pervers pouvait divaguer bien loin. Bon, au moins, il avait eu le temps de défouler ses nerfs sur des cafards inutiles et avait bien pris soin de mettre les cadavres en évidence, avec une petite signature personnalisée de sa personne, pour faire passer le message. Assit sur son trône, tout en sirotant délicatement sa liqueur, il était plongé dans ses songes. Jusqu'à ce que soudainement, une odeur putride n'envahisse la pièce. Crowley fit mine de renifler bruyamment, avant de daigner poser son regard sombre et transperçant sur Meg.

- « Tu n'as cas venir vérifier par toi-même, si mes fesses t'intéressent tant que ça. Peut-être que je t'offrirai même le privilège de les masser. »

Punaise, ce qu'elle pouvait lui donner la nausée. Un sourire agaçant et hypocrite se figea les lèvres du démon. Qui but une autre gorgée de son délicieux whisky. Le savourant beaucoup moins que précédemment, quand il était encore tranquille. Lentement, il baissa son regard sur un de ses chiens. Décidément, elle avait toujours le don de trouver le bon truc, pour l'enrager. Il resta tout de même à son aise et toujours aussi insolant que d'habitude. Croisant paisiblement ses pieds sur la table se trouvant juste à côté.

- « Qu'est-ce qui t'amènes donc ici ? Fillette. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♆ Démons aux yeux noirs ♆


avatar

Meg
Messages : 936
Date d'inscription : 01/09/2015
Age : 24
Localisation : Ma grotte

Carte d'identité
Métier:
Niveau d'expérience: 3
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]   Ven 11 Mar - 19:29


Meg


Feat. Crowley


     C'est un voile de dégoût qui affligea le regard exaspéré de la démone lorsque le petit roi évoqua le fait qu'elle pourrait lui masser le derrière. Plutôt repasser sous le file du rasoir d'Alastair ! L'enfer était criblé de démons en tout genre, des médiocres, des puissants, des jeunes, des anciens, des fourbes et des loyaux … mais aucun n'était plus insupportable que ce nabot aux yeux de Meg. C'était viscérale, peut-être une histoire de karma ou quelque chose comme ça, car le petit souverain des bacs à sable n'était pourtant pas le seul à comploter contre Lucifer, certains le faisaient même beaucoup plus ouvertement et avec plus de violence … mais elle faisait une fixette sur lui. Quelques psy freudiens auraient sans doute trouver en ce comportement un fantasme inavoué et profondément refoulé – et son rêve aurait d'ailleurs pu le justifier – et cela leur aurait sans doute coûté la vie dans d'atroces souffrances. Les démons n'étaient après tout pas aussi complexes que les humains, du moins, elle se plaisait à le croire. Elle était un démon, elle n'avait pas besoin de refouler quoique ce soit … elle assumait parfaitement chacun de ses goûts et de ses désirs. C'était justement l'avantage d'être ce qu'elle est, car elle n'avait pas à craindre d'être jugé ou châtier, elle l'avait déjà été.

Elle retrouva finalement son sourire hypocrite et carnassier après avoir longuement foudroyé le nabot d'un regard acerbe. Il resta tout à fait tranquille malgré l'entrée fracassante de son invitée surprise, lui faisant bien sentir, avec son petit air pédant, qu'elle le dérangeait dans son activité de branlette cérébrale. A la question, Meg fit quelques pas dans la pièce, telle une lionne observant méticuleusement sa proie, prête à bondir. Elle semblait tout à fait tranquille elle aussi, et elle attendait n'importe quel prétexte pour ouvrir les hostilités.

— Quoi, on a besoin d'une raison particulière pour venir rendre visite à un vieil ami maintenant ? Lança-t-elle avec une insolence qui faisait passer ses propos pour la pire des insultes.

Les yeux sombres de son pyjama de chair transcrivaient parfaitement l'hostilité de la démone par une lueur de provocation quasi ardente. Elle n'avait pas relevé la petite pique de Crowley qui l'insultait de fillette bien qu'à ce qu'elle sache, il n'était pas vraiment plus vieux qu'elle. Ou de peu. C'était sans doute le plus insupportable pour elle, qu'un démon pourtant pas si vieux que ça se proclame si tôt roi de quelque chose. Meg avait toujours reçu des ordres de démons beaucoup plus anciens comme Azazel et ses yeux jaunes qui étaient la marque de son ancienneté et de sa puissance particulière.

— Je n'ai pas besoin de plus de raison pour venir voir les petits cons pédants. Rectifia-t-elle finalement.

Rares étaient les démons qui osaient parler à Crowley de cette façon, mais Meg le valait bien. Son sourire se fana légèrement, lui donnant une mine un peu plus sérieuse avec une pointe de reproche. Elle le scrutait avec attention, mais elle ne parvenait pas à déterminer si les petits yeux fourbes du nabot étaient juste comme ils avaient l'habitude d'être ou s'il y avait une pointe de moquerie en plus qui aurait pu confirmer sa culpabilité sur ce qu'il lui était arrivé.

— Comment vont les affaires en ce moment ? Fit-elle alors que cela ressemblait plus à une accusation qu'à une véritable question. T'as encore le temps de glander avec tout ce que tu as à faire ? Tu sais, les pactes, les complots, les coups bas … comme lancer des sorts oniriques sur les copains …

Elle n'avait pas encore réussi à récupérer la moindre preuve des complots de Crowley contre leur maître créateur, mais elle était certaine que ce fouille-merde était au centre de toute cette résistance démoniaque qui leur mettait des bâtons dans les roues. Elle n'avait rien, absolument rien d'autre qu'un jugement fortement biaisé par son aversion à l'égard du petit roi. Pourtant son assurance semblait faire croire tout le contraire, et c'était là l'astuce. Toujours laisser croire à l'adversaire que vous en savait beaucoup plus que la réalité pour en apprendre d'avantage ou tout simplement confirmer vos soupçons. Elle avait beau le mépriser, elle savait cependant que Crowley était beaucoup plus malin que ça, mais elle n'avait pas peur de devoir creuser en profondeur s'il le faut.  






 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
♆ Démons aux yeux rouges ♆


avatar

Crowley
Messages : 328
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 27

Carte d'identité
Métier: Roi des Enfers ♛
Niveau d'expérience: 2
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]   Dim 20 Mar - 18:20

L'heure des comptes


Bien qu'en Enfer, on pouvait ressentir à des kilomètres à la ronde cette puissante tension tournoyant autour de nos deux démons. Une tension, que le grand patron aurait largement préféré sexuelle, mais hélas... S'en était bien loin. Fort heureusement d'ailleurs, car il s'agissait de cette sale mégère de Meg. Bien qu'amusé et émoustillé par ce talent qu'elle possède, à ne jamais le craindre, à le provoquer, à l'attaquer directement de face. Il aimait ça, tout autant qu'il pouvait la détester et la mépriser. Ce qui faisait, en soi, un sacré cocktail. Continuant de fixer intensément son interlocutrice, il l'écouta sagement. Elle se donnait tant de mal pour le titiller, l'emmerder et le faire sortir de ses gonds. Que cela avait généralement l'effet inverse sur lui. A savoir, que ça le flattait plus qu'autre chose. Il la connaissait et savait pertinemment qu'elle ne viendrait pas directement le chercher ici, pour une simple visite de courtoisie. Surtout en sachant, que ni l'un ni l'autre, ne peut se piffrer. Sauf que pour une fois, lui non plus, n'en savait rien. Sûrement l'ennuie, le manque de sensation forte. De son côté à elle, précisons le.

- « Oui, non en effet... Tu n'as jamais eu besoin de quoi que ce soit pour faire quoi que ce soit. Disons plutôt que, pour ne rien changer, tu n'as rien de mieux à foutre. »

Un petit sourire péteux étira davantage les lèvres du démon, qui lui aussi, savait renvoyer la balle à l'envoyeur. Mais ça, ce n'était pas nouveau entre eux, ce petit jeu de ping-pong. C'est d'ailleurs, en grande partie, ce qui faisait tout le charme de leur relation. Il senti l'accusation dans la question de Meg, mais s'en fichait royalement. Attendant plutôt de savoir enfin ce qui l'amène au juste.

- « Les affaires fonctionnent à merveille, comme toujours. Sinon je ne serai pas là, à siroter mon meilleur whisky. Mais plutôt comme toi, à traîner la patte à droite à gauche, à la recherche de celui ou celle qui m'a fait un coup foireux... »

Délicatement, il trempa ses lèvres dans sa délicieuse boisson, puis s'en délecta en fermant les yeux l'espace de quelques secondes. Quand il les rouvrit, il reposa son verre et plissa les yeux. Comme souvent, il prêchait le faux pour obtenir le vrai. Vu le taux d'accusations et de sous entendus qu'elle crache à la minute et les détours qu'elle emprunte avant de l'attaquer, il en avait déduit qu'elle fut victime d'un sale coup. Et qui forcément, l'a possiblement attiré à lui. Lui aussi, aurait peut-être réagit comme elle si ça avait été son cas. Mais il n'en était rien. C'est ce qui faisait justement toute la différence. Il n'était plus la victime de qui que ce soit, mais le bourreau. Et comptait bien le rester.

- « Allons. J'avoue prendre un réel plaisir à rendre ton existence encore plus merdique qu'elle ne l'est déjà, mais... De quoi m'accuses-tu, au juste ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♆ Démons aux yeux noirs ♆


avatar

Meg
Messages : 936
Date d'inscription : 01/09/2015
Age : 24
Localisation : Ma grotte

Carte d'identité
Métier:
Niveau d'expérience: 3
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]   Lun 21 Mar - 13:11


Meg


Feat. Crowley


     Rien de mieux à faire. Effectivement, elle ne voyait rien de mieux à faire en ce jour que d'enquêter sur la personne qui lui pourrissait la vie et qui complotait contre son maître créateur et de lui casser les genoux, au demeurant. Très franchement, les soupçons de Meg à l'égard de Crowley était plus un espoir de trouver une bonne raison de le raccourcir  plutôt qu'une quelconque perspicacité due à son flair ! Mais qu'est-ce qu'elle avait à perdre à fouiner dans les petits papiers du roi des démons des croisements ? Franchement, rien. Elle était peut-être un peu trop confiante, mais elle se savait presque intouchable, du moins, personne, sauf des pions sous couvertures ou des chasseurs malavisés, ne viendrait attenter si impunément à la vie du bras droit de Lucifer, bien qu'elle se sache parfaitement remplaçable.

Si Crowley releva l'accusation, il ne manqua pas de jouer les innocents. Ce n'était pas vraiment crédible de la part d'un nabot aussi fourbe et hypocrite et la démone plissa un peu plus les yeux d'un air réprobateur, non sans un petit éclat de prédateur prêt à jouer avec sa proie. Elle le savait, le meilleur moyen pour obtenir des informations – outre la torture – était sans doute de faire croire à son vis à vis qu'elle en savait plus qu'en réalité. Qu'elle savait tout. Seulement, voilà, si elle lui faisait croire qu'elle savait tout et qu'elle avait des preuves de sa trahison, il n'aurait plus aucune raison de la laisser en vie et elle avait beau avoir tendance à se sur-estimer, elle avait appris à ne pas trop sous-estimer Crowley. Elle était sur son terrain, chez lui et ce n'était pas avec ses trois chiens et ses deux larbins qu'elle pourrait se sortir de là s'il décidait de la tuer. Elle allait donc devoir lui jouer ce tour un autre jour, en terrain neutre, lorsqu'elle aurait l'avantage ou qu'ils seraient au moins à égalité.

— Jouer les innocents te va si mal, Crowley.

A cet instant, elle était encore certaine qu'il savait tout à fait de quoi elle parlait et qu'il s'amusait juste de la voir tourner autour du pot jusqu'à ce qu'elle déballe tout de vive voix. Et bien jamais ! Même pas en rêve, même pas en rêve factice qu'il lui aurait envoyé ! C'était déjà assez lourd de l'avoir vécu – virtuellement, mais tout de même – et de se souvenir de tout ça, ce n'était pas pour allez risquer à ce que quelqu'un d'autres le sache. Et il attendait très certainement qu'elle le dise pour la charrier avec une de ces fameuses théories freudiennes qui lui faisait regretter de ne pas avoir tuer ce sale taré en temps voulu.

Soudain, la démone fut prise d'un doute, un petit pic de paranoïa bien naturel quand on est un démon au milieu d'une guerre qui divise toutes les espèces mystiques. Elle jeta un coup d’œil par dessus son épaule, mais ses deux acolytes étaient bien là, et les deux chiens étaient à leurs côtés. Le troisième était resté au milieu de la pièce alors qu'elle s'était déplacé sur la droite. Crowley était un sacré emmerdeur, un troll comme on en fait plus, mais son ambition était tel qu'il faisait rarement quelque chose par hasard … alors si il était responsable de ce rêve farfelu – et elle n'en doutait pas – peut-être qu'il s'attendait à sa réaction et que c'était justement ce qu'il voulait …. pour la tuer ? Parce qu'il savait qu'elle enquêtait sur le mouvement de rébellion démoniaque ? Si c'était le cas, elle n'avait pas marché, elle avait couru … mais elle restait encore persuadée qu'il ne prendrait pas le risque de la tuer ouvertement … à moins qu'il ait monté une machination pour l'accuser de ses méfaits ? Bon, peut-être qu'elle cédait un peu trop à la paranoïa, il n'empêche que ce n'était pas impossible … A ceci près que, si Crowley était fourbe et bon acteur, il semblait trop sincèrement ennuyé par sa présence, si ce plan était véridique, il serait sans doute en train de jubiler et d'essayer de gagner du temps. Dans le doute, elle resterait sur ses gardes.

Elle continua de faire le tour de la pièce tranquillement. Oui, elle fouinait et c'était à peine subtile. Elle regardait ici et là, tentant de trouver un indice pouvant lui servir de faire valoir, que ce soit pour son préjudice personnel ou autre chose. Elle s'approcha alors du mini bar, il n'y avait là qu'une marque d'alcool, dommage, parce qu'elle aurait bien eu envie d'une vodka. Cependant, elle remarqua bien quelque chose. Un couteau. Un genre de couteau bien rare qu'elle n'avait pas le plaisir de compter dans son arsenal mais qu'elle avait déjà vu entre les mains des Winchesters. Un instant il lui vint à l'idée que Crowley avait pu leur voler et elle se plu même à croire qu'elle pouvait trouver là une preuve qu'il collaborait avec eux … mais ce serait stupide de croire que les deux boy-scout auraient confié ça à cette raclure et puis, elle avait assez l’œil pour reconnaître que ce n'était pas le même. Et qu'il avait servi récemment.

— Tu rencontres quelques conflits d'intérêt on dirait. Dit-elle alors en désignant la lame du regard.

Si il avait ça, elle devait faire deux fois plus attention, mais si elle pouvait lui piquer … cela pourrait bien l'arranger pour ses prochaines pérégrinations. Elle passait du coq à l'âne ? Pas du tout, elle s'était juste résignée sur le fait que le nabot ne déballerait pas sa fourberie comme ça, et elle n'allait pas lui faire le plaisir d'insister au risque de s'emporter pour ça.

— Cela doit être bien utile par les temps qui cours. Avec toutes ces raclures de traîtres qui traînent … On peut pas se balader cinq minutes en ville tomber sur ces cafards près à vous poignarder dans le dos. Ajouta-t-elle en appuyant son regard lourd sur Crowley.
 






 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
♆ Démons aux yeux rouges ♆


avatar

Crowley
Messages : 328
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 27

Carte d'identité
Métier: Roi des Enfers ♛
Niveau d'expérience: 2
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]   Dim 27 Mar - 16:28

L'heure des comptes


Bien sur que ça lui allait mal de jouer aux innocents et il en était parfaitement conscient. Mais, il savait surtout à quel point ça pouvait agacer ses interlocuteurs et ça l'amusait d'autant plus. Sauf que voilà, pour une fois, il était bel et bien innocent. Pourquoi était-ce si difficile de percevoir son innocence ? Alors que celle-ci est si peu souvent présente sur ce monstre si fourbe. Ce dernier d'ailleurs, ne quitta pas une seule seconde Meg des yeux. Observant et analysant la moindre de ses réactions. Elle l'épiait et ne semblait pas prête non plus à lui déballer ce dont quoi elle l'accuse. Ce qui aurait été, assez prévisible. Dommage... Il aurait bien voulu qu'on lui donne la bectée, pour une fois. Qu'elle lui raconte une histoire bien sympathique et amusante. Ce qui doit certainement être le cas, si elle n'ose pas tout lui dévoiler si facilement. En tous les cas, cela devait le concernait et... elle aussi. Son petit tour de manège psychologique semblait bien porter ses fruits. Elle réfléchissait, essayait de gagner du temps. Une technique que lui-même utiliserait s'il devait... quoi donc... trouver des arguments ? Une sortie de secours ? Tous les deux avaient beau ne pas se saquer, ils utilisaient les mêmes méthodes et avaient bon nombre de points communs. Dont, la fourberie.

Un long soupire s'échappa d'entre les lèvres du démon des Croisements, avant d'enfuir ses mains bien au fond des poches de sa veste sombre. Commençant déjà à se lasser de ce petit jeu. D'autant plus, quand elle zappa complètement le sujet de base pour se concentrer sur ce couteau. Qu'il n'avait même pas pris soin de cacher. Qu'importe. Il se savait loin de toute suspicion possible et bien protégé. La remarque de la démone le fit quelque peu sourire, avant qu'il n'haussa vaguement les épaules.

- « Bien sûr... Ma vie serait un enfer si je n'avais plus le moindre conflit à l'horizon. Nous sommes des démons, qui plus est... Qui d'entre nous n'en a pas ? »

Et encore des sous-entendus en abondance. Crowley défia le regard lourd de Meg, sans ciller un seul instant. Elle pouvait l'accuser autant de fois qu'elle le voulait et de ce qu'elle voulait, elle ne pouvait absolument rien contre lui. Raison pour laquelle, elle était si... frustrée. Et qu'elle n'avait encore rien dégainée à son encontre. Quel dommage, lui qui avait espéré une petite confrontation. Aussitôt, par simple mesure de précaution, il s'empara du couteau et le garda bien en main, avant de se téléporter tout juste dans le dos de Meg. Un sourire malsain et malicieux aux lèvres.

- « En effet... On ne peut jamais réellement savoir à qui nous avons réellement affaire, ni à quel moment le danger peut brusquement nous tomber dessus. »

Détaillant la brunette d'un regard presque pervers et amusé, il frotta son poignard contre sa veste, essuyant les dernières gouttes de sang encore incrustées dessus. L'air inspiré, il observa la lame durant quelques secondes, avant de reposer son regard transperçant sur Meg.

- « Le dernier à y avoir goûté, avait eu le toupé de mettre un peu trop son nez dans mes affaires. Tu sais à quel point j'ai horreur de ça, n'est-ce pas ? »

Se dandinant légèrement sur lui-même, il lança un regard quelque peu réprobateur à son interlocutrice. Il savait qu'elle pouvait s'avérer être une véritable fouine. Et efficace, qui plus est. Il s'en voudrait de devoir la tuer de suite. Mais s'il fallait en arriver là pour protéger ses arrières...

- « Tu ferais mieux de cracher le morceau, avant que je perde le peu de patience qu'il me reste... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♆ Démons aux yeux noirs ♆


avatar

Meg
Messages : 936
Date d'inscription : 01/09/2015
Age : 24
Localisation : Ma grotte

Carte d'identité
Métier:
Niveau d'expérience: 3
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]   Lun 28 Mar - 15:41


Meg


Feat. Crowley


     Un tic nerveux lui fit plisser les yeux en dodelinant légèrement de la tête lorsque le petit roi nota avec ironie à quel point sa vie serait un ''enfer'' s'il ne rencontrait plus de conflit. Ce n'était pas faux cela dit, les combats, la trahison et le sang faisait partie de la vie des démons, c'était ce qu'ils aimaient, mais ce n'était pas une raison pour s'empêtrer dans des blagues digne de méchants de nanars. De fait, ce n'était pas si mauvais, c'est juste que ça venait de lui et qu'il disait cela pour la faire tourner en bourrique, alors forcément elle avait plus de mal à apprécier l'humour démoniaque dans ces conditions. Cela dit, cela soulevait une petite question pour la démone, elle qui avait tellement foi en Lucifer et sa cause … Que ce passerait-il une fois que l’apocalypse aura eu lieu et que tous les démons de l'enfer seront lâchés sur terre ? Que se passera-t-il une fois qu'ils auront gagné – car ils allaient gagner. Meg n'imaginait pas que le film de son existence se terminerait sur une happy end en fondu noir … peut-être que la guerre que l'apocalypse allait déchaîner ne se terminerait jamais, et même s'ils massacraient tous les anges, il y aurait toujours quelque chose d’inattendu pour venir mettre un peu de piment de leur vie. Meg ne serait pourtant pas pour quelques jours de repos un de ces quatre … mais seulement quelques jours, pas une éternité !

Avant qu'elle n'ait pu songer à lui  chiper subtilement son couteau, le petit roi s'empara de son bien avant de se téléporter en un battement de cil juste derrière elle. En se retournant, elle prit grand soin de ne pas paraître surprise ou trop alarmée, mais elle était quand même prête à lui faire une clef de bras et à lui asséner un bon coup de genou. Voilà pourquoi Meg préférait les pyjama de chère féminin ! Gordon quant à lui avait lâché un léger grognement en guise d'avertissement. Ces créatures pouvaient être tellement fidèle quand elles étaient bien dressées …

En se tournant vers Crowley, et même si ses yeux disaient ''je suis pas du tout impressionnée même si moi j'peux pas l'faire'', elle avait une mine beaucoup plus sérieuse et réprobatrice. Elle détestait quand il faisait son petit malin, mais une fois encore, il en fallait plus pour l'impressionner. Il pouvait toujours se dandiner avec son couteau dans les mains, c'est lui qui aura l'air stupide quand il trébuchera ''malencontreusement'' et qu'il se le fourrera dans l’œil par ''mégarde''.

— Tout le monde sait que tu détestes qu'on s'occupe de tes affaires … parce que tout le monde sait que tu as des trucs pas très jolis à cacher. Rétorqua-t-elle alors sans détour.

C'était une peu une façon de dire que plus il tuerait les démons qui s'approchent de ses petits papiers, plus il y en aurait pour s'y intéresser. En d'autres termes : pas touche ou t'es foutu mon pote. Mon pas pote. Elle mourrait d'envie de lui dire qu'elle savait qu'il complotait contre Lucifer, vraiment, mais elle avait beau être sûre d'elle, elle ne l'était pas au point de penser qu'il ne la toucherait pas après avoir entendu ça … même s'il devait très bien savoir qu'elle le soupçonnait fortement d'être un cafard de traître. Le regard sombre de la démone se fit plus tranchant alors que le nabot se la jouait Napoléon.

— Sinon quoi ? Ne joue pas aux petits chefs avec moi, Crowley. Tu n'es pas mon roi.

A cela, et pour donner plus d'impact à ses mots, elle leva la main pour resserrer son poing : elle allait lui faire cracher ses tripes jusqu'à ce que son pyjama de chair soit complètement vide. Enfin, elle voulait juste lui faire éclater un petit ulcère à l'estomac, rien de bien méchant, juste de quoi lui rappeler qu'il n'était pas le patron. Cependant, alors que ses doigts se resserraient, le petit roi réagit bien vite en agitant son couteau. Moui. Elle était peut-être un peu trop à portée de lame pour se permettre ce genre de fantaisies, qui plus est, chez Crowley lui-même. Elle s'était figée sans le lâcher des yeux et les deux prédateurs se lorgnaient maintenant pour savoir lequel allait ouvrir officiellement les hostilités pour donner une raison à l'autre d'attaquer plus férocement encore. A côté d'elle, son chien de l'enfer s'était mis aux aguets, prêt à bondir et à déchiqueter, mais la démone ne se reposait pas trop là dessus. Elle était chez Crowley, un petit roi autoproclamé, mais un roi malgré tout. Lui aussi avait un  élevage assez fameux de ce genre de bestiaux et le fait qu'elle n'en ai pas encore vu depuis son arrivée n'était pas spécialement pour la rassurer.
 






 



PS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
♆ Démons aux yeux rouges ♆


avatar

Crowley
Messages : 328
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 27

Carte d'identité
Métier: Roi des Enfers ♛
Niveau d'expérience: 2
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]   Lun 4 Avr - 0:55

L'heure des comptes


Il fallait beaucoup de patience pour la supporter, mais le jeu en valait clairement la chandelle. La moutarde commençait progressivement à monter au nez de la démone, il le savait, le sentait. Il la connaissait suffisamment pour décrypter tous les petits signaux indiquant qu'elle allait bientôt passer à la phase supérieure. Il n'attendait que ça. Une manière, comme une autre et bien à lui, pour torturer et faire durer le "plaisir". Bien que ce dernier n'y soit pas encore. Elle le sous estimait et le méprisait beaucoup trop. Ce qu'elle allait tristement regretter, au plus grand plaisir de Crowley. Ne prêtant pas la moindre attention à ses deux chiens, le démon savait pertinemment qu'ils ne feraient pas le poids face aux siens. D'une part parce qu'il en avait beaucoup plus et parce qu'il avait le pire élevage de l'Enfer. Bref, il offrit même un charmant sourire à ces jolis bébêtes, qu'il apprécie tellement. Sauf quand elles ne lui appartiennent pas et qu'elles essayent de déchirer son joli costume de haute couture.

En effet... Il avait de pas très jolis choses à cacher. Mais justement, il voulait que tout le monde le sache. Ça lui simplifiait tellement la tâche qu'on vienne directement le chercher, sur son territoire. Histoire d'être constamment avantagé en plus d'avoir un train d'avance. Parfois, même quand il n'a rien à cacher, on vient à lui. Ce qui est d'ailleurs le cas en ce jour. Ne connaissant toujours pas les véritables raisons de la venue de Meg. Et visiblement, elle ne semblait pas décidée à cracher le morceau. Tant pis, elle n'obtiendrait pas de réponses non plus. Pas de bras, pas de chocolat. Continuant de faire mumuse avec sa lame, entre ses doigts, il haussa vaguement les épaules. Songeant même presque à bailler ouvertement devant elle, comme un gamin désireux de provoquer sa nounou essayant vainement de le divertir. Sauf qu'heureusement, ses menaces provoquèrent l'effet qu'il attendait temps. Bien qu'un peu déçu, qu'elle ne devine pas déjà à l'avance de quoi il était capable. Soit, d'absolument toutes les vacheries possibles.

Il aurait cependant bien voulu répondre, mais la vilaine leva sa main et s'apprêta à lui faire cracher ses tripes. Une technique qu'elle a l'habitude d'utiliser et qu'il avait donc... prémédité. Malheureusement pour elle, le futur Roi des Enfers avait déjà l'avantage d'être à bonne distance pour la bloquer, mais aussi la blesser. Ce qu'il fit, vivement, sans la moindre hésitation. D'un geste vif et précis, il la coupa à plusieurs endroits avec sa lame histoire de ne pas la tuer, mais juste de lui faire bien mal. Avant de planter la pointe de la lame dans son abdomen. Il lui suffisait d'un geste, pour la finir. Et Lucifer savait à quel point il en mourrait d'envie. Un sourire des plus malsains étira les lèvres du démon.

- « Tu es trop prévisible ma mignonne. Je pensais qu'avec le temps, tu comprendrais enfin à qui tu as affaire et aurait un peu plus de jugeote. Quand à eux... »

Lentement, il tourna la tête dans la direction de ses chiens de l'enfer. L'un d'entre eux semblait déjà prêt à lui sauter à la gorge. Ce qui n'abaissa pas son sourire pour autant, restant particulièrement confiant. Il siffla alors et la porte dans le dos de Meg grinça. Laissant un seul chien de l'Enfer entrer. Un seul, mais visiblement plus féroce et... gros. Fixant à nouveau Meg, il s'approcha un peu plus d'elle.

- « Ne m'obliges pas à tuer tes jolis p'tits chihuahuas. Bien que mon Sultan se ferait un plaisir de les avoir pour goûter. »

Le chien de Crowley se mit à son tour à grogner. Bien sûr, il n'était pas vraiment le seul, ses autres toutous de l'Enfer n'était jamais loin de leur maître suprême. Faisant légèrement pression sur la lame, son regard se fit tout aussi transperçant.

- « Bien, donc... Où en étions-nous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♆ Démons aux yeux noirs ♆


avatar

Meg
Messages : 936
Date d'inscription : 01/09/2015
Age : 24
Localisation : Ma grotte

Carte d'identité
Métier:
Niveau d'expérience: 3
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]   Sam 9 Avr - 10:02


Meg


Feat. Crowley


     Cette petite raclure de bidet franchit finalement la limite derrière laquelle elle se pensait à peu près en sécurité. Elle savait pourtant que son statut de bras droit de Lucifer lui valait autant de respect – ou en tout cas de crainte, ce qui était assez synonyme chez les démons – que d'hostilité. De plus, elle n'était pas certaine d'en sortir gagnante, même si elle survivait à cette entrevue, elle avait plus ou moins déclenché les hostilités en venant ici et en se montrant assez clairement vindicative – même si ses intentions premières étaient bien moins meurtrières que ce qu'elle venait de se manger. Chez les démons, il n'y avait pas de loi, pas de justice non plus. C'était la jungle, et tuer un camarade pouvait se justifier par un simple regard de travers. Pour les grands bonnets comme Crowley, il en fallait même moins pour justifier un geste pareil. Elle l'avait cherché, oui, elle l'avait bien cherché … Et elle venait enfin de trouver une raison de déclencher les hostilités contre lui.

La douleur était incroyable. Voilà bien longtemps qu'elle n'en avait pas senti de telles, et à vrai dire, elle n'était même pas sûre que ce qu'elle ressentait en ce moment était comparable aux milles tortures de l'enfer. Ce genre de lame ne blessait pas seulement l'hôte … cela blessait l'âme et pas des moindres. Et c'était encore différent de l'enfer qui vous fait souffrir jusqu'à ce que votre âme devienne aussi noire que le charbon et perde toute son essence d'humanité, non, cette lame, elle pouvait le sentir … était en train de ronger son existence-même. C'était la première fois qu'elle goûtait à cela et elle réalisait quelle chance elle avait eu que le colt que son frère avait utilisé contre elle fut un faux. Enfoiré, soit dit en passant.

La douleur se lisait sur son visage et elle dû agripper l'épaule de son bourreau de peur de s'écrouler. Voilà qu'il faisait son petit roi à nouveau. La prochaine fois qu'ils se verraient, il allait en prendre pour son grade … Mais elle n'avait pas dit son dernier mot pour aujourd'hui. Elle n'entendit pas vraiment tout ce qu'il dit, trop occupée à essayer de ne pas penser à la douleur. Puis elle planta à nouveau son regard dans le sien. Où est-ce qu'ils en étaient ? Oh, elle allait tâcher de le lui rappeler. Comme il avait raffermit la pression sur la lame, elle fit de même sur son épaule et attrapa la main assassine pour bloquer tout mouvement qui aurait raison d'elle. Elle ne chercha pas à le retirer, juste à ce qu'il ne bouge plus. Et comme elle le tenait bien, elle cracha une gerbe de sang dans ses yeux et enchaîna aussitôt avec un coup de genou bien placé entre les jambes du petit roi. Et voilà pourquoi il ne fallait pas prendre de pyjama de chair masculin.

S'assurant d'avoir mis assez de force dans son coup pour qu'elles lui remontent jusque dans la gorge et qu'il soit plié en deux, elle n'avait pas relâché la main qui tenait le poignard et elle prit soin de le lui arracher avant de reculer de quelques pas.

Il paraît que t'as vendu ton âme pour quelques centimètres de plus dans le pantalon, on dirait que ça va plus t'être très utile. Se moqua-t-elle, bien que sa voix soit déformée par la douleur.

Elle avait plaqué une main contre sa plaie pour tenter de garder ses tripes là où étaient leur place après avoir retirer la lame de son abdomen. Elle n'était pas encore sorti d'affaire, ce genre de blessure étaient dangereuses et pouvait être mortelle, même pour un démon. Et sa blessure n'était pas son seul souci car le molosse de Crowley avait lancé l'assaut et les trois chiens de Meg ne furent pas de trop pour la préserver de l'attaque … mais ils n'allaient pas tenir longtemps.

— M'envoyer un rêve pareil pour que je vienne me faire bouffer par ton clebs c'est petit, Crowley, même pour toi. Ajouta-t-elle, encore convaincue qu'il était l'auteur de ce sort étrange et qu'il le lui avait peut-être envoyé pour l'attirer ici, la pousser à bout juste pour lui donner une raison d'ouvrir les hostilités. Et ça avait sacrément bien marché.

Un de ses sous-fifre posté à la porte l'interpella, il était plus que temps de partir de là avant que ça ne dégénère, mais cela avait déjà dégénéré. Alors elle reposa les yeux sur le petit roi et leva sa main tâché de son propre sang pour serrer le poing et lui faire cracher ses tripes. Là, il n'avait pas pu l'en empêcher, et un sourire de satisfaction étira les lèvres crispées de douleur de la démone. Elle posa ensuite un genou à terre et glissa la lame sous la gorge du démon aux yeux rouges.

— Maintenant tu vas calmer ton molosse ou je te calme. Et tu vas répondre à mes questions. Elle pressa un peu plus la lame contre sa peau pour donner plus de poids à ses exigences. Qu'est-ce que tu cherchais en t'incrustant dans ma tête ?

La façon mystérieuse qu'elle avait eut de s'endormir et de faire ces drôles de rêves pouvait être le résultat d'une possession multiple, et si Crowley s'était infiltré dans son esprit, c'était sans doute qu'il cherchait quelque chose … Sans doute des informations sur les plans précis de Lucifer, des choses qu'elle savait et lui non. Cela pouvait être le cas si, encore une fois, Crowley était responsable de ce qu'il lui été arrivé.
 






 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
♆ Démons aux yeux rouges ♆


avatar

Crowley
Messages : 328
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 27

Carte d'identité
Métier: Roi des Enfers ♛
Niveau d'expérience: 2
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]   Ven 29 Avr - 1:18

L'heure des comptes


Un étrange gloussement de douleur s'échappa d'entre les lèvres du Chef des démons des Croisements, lorsqu'il sentit ses pauvres bijoux de famille se fendre sous la pression du genoux de Meg. Sous l'effet de la douleur, il se figea aussitôt. Plaquant une de ses mains à cet endroit, avant de finir littéralement à genoux au sol. Plié en deux, lamentablement... Cette douleur semblait bien pire que toutes celles qu'il a bien pu déjà recevoir. A tel point, qu'il en versa presque une larme et qu'il n'eut même pas la force d'insulter cette garce. Repliant les doigts de son autre main sur elle-même, il capta enfin qu'il n'avait même plus la lame. Bon sang, elle allait le payer tellement cher. La guerre était, clairement déclarée. Le démon crispa la mâchoire, essayant de se redresser une première fois, mais c'est une nouvelle vague de douleur qui le submergea. Il pivota sur le côté et fusilla la peste démoniaque d'un oeil plus machiavélique qu'il ne l'est déjà. Ses yeux virèrent même au rouge lors d'un instant, fou de rage.

- « Espèce de sale petite garce, raclure de Lucifer... Comptes sur moi pour te le faire payer cher ! Très cher... »

Une nouvelle grimace de douleur crispa son visage. De base, elle n'avait déjà aucun point dans son estime, mais là... Il ne fallait surtout pas toucher à ses parties. Dominé par la rage, il n'entendit qu'à moitié ses accusations. Déjà bien trop occupé à l'imaginer victime de ses plus ignobles séances de torture. Sauf que l'explosion soudaine d'un ulcère au niveau de ses tripes le ramena très rapidement à la réalitée. Se pliant à nouveau sur lui-même, il cracha un bon demi-litre de sang, puis senti la lame de sa propre arme venir se glisser sous sa gorge. Enfer et damnation, il était l'arroseur arrosé. Mais pas pour longtemps, c'était sûr... Son troupeau de toutous des Enfers n'allaient certainement pas tarder.

- « A ta place, je veillerai à en finir une bonne fois pour toute. Car si tu croyais déjà vivre un Enfer, saches que je n'aurai détermination, qu'à te faire connaître le pire... »

Et il allait la tenir cette promesse. Oh ça oui. Il cracha sur les bottes de la démone, serrant les dents en sentant la lame faire davantage pression contre sa gorge. Bien qu'il tienne beaucoup à ses fesses, se soumettre à elle était pire que creuver comme un chien. Mais il est vrai que cette foutue lame commençait à lui faire cruellement mal et qu'il avait encore trop de choses à accomplir et à gagner... Seulement, il ne comprenait pas vraiment où elle voulait en venir. Ni de quoi elle parlait exactement. Raison pour laquelle il fronça sévèrement les sourcils, en pleine confusion.

- « Mais enfin de quoi tu parles ?! »

Pivotant légèrement la tête vers le haut, afin de capter le regard de son bourreau, il n'était vraiment pas dans son habitude d'être aussi peu au courant d'une affaire. Ni aussi innocent d'ailleurs.

- « J'avoue aimer m'incruster dans bon nombre de choses, mais Moi, m'incruster dans ta tête ? Pitiez... »

Il pouvait même presque en avoir des reflux gastrique, rien qu'à cette idée. Bien qu'en effet, elle doit être blindé d'infos intéressante, mais il n'avait même eu le temps de songer à un tel coup foireux. Néanmoins donc, ça commençait presque à l'intriguer son affaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♆ Démons aux yeux noirs ♆


avatar

Meg
Messages : 936
Date d'inscription : 01/09/2015
Age : 24
Localisation : Ma grotte

Carte d'identité
Métier:
Niveau d'expérience: 3
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]   Sam 30 Avr - 12:49


Meg


Feat. Crowley


     Garce, qu'elle aimait ce mot. Un sourire de satisfaction habilla ses lèvres sous les insultes du petit roi prostré, trouvant particulièrement intéressant qu'il l'insulte de raclure de Lucifer. Mais, eh, cher Crowely, n'étais-tu pas censé en être toi aussi ? Entre raclure du même bidet, on ne la ramène pas, normalement. Ses menaces la firent bien rire aussi. Oh, non pas qu'elle le sous-estime ou qu'elle ne le pense pas capable de se venger dignement, c'est juste que l'optique d'une bonne petite guerre civile lui plaisait. D'accord, ce n'était à priori pas le moment de laisser l'enfer se déchirer de l'intérieur, mais il était clair qu'il valait mieux éradiquer la moitié d'une population de démons infidèles plutôt que de leur laisser le loisir de comploter. Et puis, Meg s'assurerait de ne pas être seule, lorsque Crowley déciderait de se venger, il lui donnerait alors toutes les raisons du monde d'enfin mettre officiellement sa tête à prix.

Lorsqu'on se retrouve complètement démuni sous le file de la lame de l'ennemi, la seule chose qui nous reste est un bon stock de menaces peu convaincantes et inappropriées. Encore une fois, Meg ne le sous-estimait pas, pas à ce point en tout cas, elle savait très bien qu'il était en son pouvoir de lui faire connaître assez de tortures pour lui faire regretter son existence … enfin, peut-être pas autant qu'Alastaire. D'ailleurs, sous cette dernière menace, elle lui rit doucement au nez.

— Voyons Crowley … l'enfer est mon sanctuaire, je m'y sens très bien.

C'est vrai, la terre telle qu'elle était aujourd'hui avait son charme. Les humains avaient construis un monde de surconsommation voué à s'autodétruire qui était plutôt attractif et ce n'était pas pour rien que tous les démons, elle y compris, souhaitait à tout prix quitter l'enfer pour venir vagabonder parmi les humains. Mais l'ambiance ''chaleureuse'' et les cris de la fausse qui s'entendaient partout ailleurs en enfer lui plaisaient également. De là à dire qu'elle s'y sentait très bien, c'était peut-être un peu exagéré, mais le fait est qu'elle était loin de vivre l'enfer depuis qu'elle était revenue sur terre.

Trêve de menace, il était temps que monsieur le petit roi des démons des croisements se mette à table. Meg était confiante, cette fois, elle était assez convaincante pour recevoir des réponses … hélas, les réponses qu'elle put obtenir était loin d'être satisfaisante. Crowley était un menteur, mais c'était aussi un lâche. La démone sembla surprise par la sincérité de la réponse du petit roi et elle plissa légèrement les yeux pour tenter de discerner la moindre trace de fourberie. Lorsqu'elle croisa son regard, elle comprit enfin … ce n'était pas lui.

— Ce n'est vraiment pas toi … lâcha-t-elle comme si elle lisait son texte dans ses yeux. Alors …

Alors qui avait fais ça ? Crowley n'avait même pas l'air au courant de ce qu'il lui était arrivé, alors il n'était même pas envisageable qu'il ait pu juste engager quelqu'un pour faire le sale travail. Bon sang. Mais qui ? Qui a bien pu oser lancer un tel sort sur un démon ? Sur Elle ?

A la dernière remarque emprunte de dégoût que lança Crowley, elle lui jeta un simple regard méprisant avant de le pousser violemment en arrière pour le faire tomber, comme s'il n'était plus qu'un vulgaire tas de linge sale – et il ne valait guère plus à ses yeux. Elle se redressa en poussant un soupir las.

— De toute évidence, je me suis trompée, au temps pour moi. Annonça-t-elle presque de bonne foi, comme si elle s'était trompée de numéro. Crois-moi, je n'avais pas l'intention que ça aille aussi loin en arrivant ici, c'est de ta faute aussi. Oui, il n'avait qu'à pas la planter, hein ! Et elle ne disait pas cela pour essayer d'éviter des représailles, mais avec une extrême lassitude … parce qu'elle allait devoir trouver qui avait bien pu lui faire ça, et elle n'avait pour le moment aucune idée d'où chercher.

Étant consciente qu'elle n'éviterait certainement pas une vengeance saignante, elle regardait la lame de ce poignard si dangereux avec malice avant de reposer son regard sur le petit roi qu'elle avait agressé. Elle avait l'air particulièrement tentée de suivre le conseil qu'il lui avait donné tout à l'heure et de le finir ici et maintenant. Pourtant, elle fit un pas en arrière, esquissant toujours ce sourire léger et joueur qui lui allait si bien.

— Je crois que je vais garder ton jouet pendant un petit moment. J'ai l'impression qu'il me sera utile dans les jours à venir. Expliqua-t-elle tranquillement en marchant à reculons, sa main libre à nouveau posée sur sa plaie.

Bon, elle avait gaffé … mais cela ne changeait pas grand chose à ses plans. Chez les démons les affaires de vengeance ne se terminaient que si l'un des deux parties mourraient … et quand ils étaient aussi tenaces que Meg et Crowley, cela pouvait être long.  
 






 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
♆ Démons aux yeux rouges ♆


avatar

Crowley
Messages : 328
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 27

Carte d'identité
Métier: Roi des Enfers ♛
Niveau d'expérience: 2
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]   Ven 13 Mai - 1:34

L'heure des comptes


Le petit chef des démons déglutit, passant des sourcils froncés à arcqués au sommet de son front. Alors ce n'était pas lui ? Pas lui pour quoi au juste ? Car là, il ne comprenait toujours pas. Secouant la tête, il essaya de l'interroger du regard. Alors tout ce bazar pour... une stupide erreur de calcul ? A cause de sa stupidité légendaire ? Bon sang... Il n'y avait décidemment rien en cet instant, pour apaiser sa colère. Ni son envie de vengeance d'ailleurs. La mâchoire du démon se crispa de plus en plus, au fil des secondes, tout comme ses poings d'ailleurs. Essayant de détourner son regard d'elle, afin d'apaiser un minimum ses tensions. Mais... ça ne marchait pas. Absolument pas même. D'autant plus, quand elle reprit la parole pour regretter ses fausses accusations. Presque sincèrement d'ailleurs... Mais il n'en avait rien à foutre. Elle avait dépasser les bornes et il était trop tard pour faire machine arrière. Erreur ou pas.

Il s'apprêta déjà à rétorquer, mais elle le balança au sol comme une vieille chaussette. Dans un gloussement, il tenta d'encaisser la chute, ce qu'il n'eut pas trop le choix de faire d'ailleurs. Avant d'user de ses abdos, bien cachés sous sa petite brioche mignonette, pour se relever complètement. Il cracha d'ailleurs au sol et à ses pieds, une bonne flaque de sang, en guise de réponse à sa foutue confusion.

- « Ma faute ? Ma fauuute ?? Tu t'incrustes dans ma chambre, me menace, me torture et me dégoûte de ton horripilante présence et ce serait MA faute ? Si t'en étais venu aux faits dès le départ, on aurait gagné un peu de temps, tu ne crois pas ? » Lança-t-il avec un sarcasme des plus prononcé. « Bon sang ! Je me demande vraiment comment se fait-il que Lulu n'ait pas encore eu la présence d'esprit de te décapiter. A croire qu'il est vraiment aussi fûté qu'une huitre. Ou aussi maso qu'un cheval. Allez savoir... »

Particulièrement coléreux, voilà qu'il commençait à se noyer en parole. Fusillant Meg d'un regard pas très rassurant. Au même moment, elle s'assura de bien garder le poignard et recula de quelques pas. C'est bien, elle semblait au moins un minimum consciente de ce qu'elle avait provoqué. Un petit sourire diabolique étira les lèvres du Grand Patron.

- « Tu peux le garder si tu veux, mais je crains qu'il ne te sera pas aussi utile que tu l'espères. A ta place, je ne me reposerai pas entièrement sur lui. »

Le démon leva alors ses deux poignets d'un geste gracieux et claqua des doigts. Son gros toutou des Enfers vint se poster devant lui, tandis que d'autres toutous vinrent commencer à encercler Meg. La menaçant de leurs crocs et commençant à grogner, ils n'attendaient plus que le moindre signal de leur papa, pour se jeter sur elle. Néanmoins... Il avait tout de même envie d'en savoir un peu plus sur cette affaire. Histoire qu'au moins, cette affreuse perte de temps ne soit pas totalement inutile. S'amusant même presque à l'imiter, de manière exagéré évidemment et moqueur.

- « Crois-moi, je n'avais pas non plus l'intention d'en arriver jusque là. Mais maintenant qu'on y est... Je pense avoir le droit de connaitre ce dont tu m'accusais exactement. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♆ Démons aux yeux noirs ♆


avatar

Meg
Messages : 936
Date d'inscription : 01/09/2015
Age : 24
Localisation : Ma grotte

Carte d'identité
Métier:
Niveau d'expérience: 3
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]   Sam 14 Mai - 11:24


Meg


Feat. Crowley


     Le regard de la démone se fit défiant lorsque Crowley protesta contre ses accusations. Elle aimait assez le voir perdre son sang froid, car son air de petit con pédant avait le don de l'agacer au plus haut point, et tant pis si le fait qu'il hausse ainsi le ton soit généralement annonciateur d'une mort terrible pour l'objet de sa colère. Elle était en mauvaise posture et elle se savait à sa merci avant même qu'il n'appelle ses chiens. Ce serait mentir de dire qu'elle n'avait pas peur, même si ce sentiment était assez particulier chez un démon comme elle, car gonflé d'une incommensurable fierté.

— Surveille ton langage, nabot. Rétorqua-t-elle lorsque le petit roi insulta leur maître créateur envers qui sa fidélité était sans faille.

A titre personnel, Meg appréciait assez de se faire insulter, cela l'amusait pour des raisons obscures. Par contre, sa dévotion la rendait allergique à tout manque de respect envers ceux qui suscitaient son admiration, Lucifer tout particulièrement. Elle avait espéré pouvoir se carapater vite fait avant que Crowley ne retrouve la force de se relever, hélas pour elle, sa fierté de démon l'avait encore poussé à trop parader devant l'ennemi et alors qu'elle reculait avec prudence, voilà qu'une horde de chiens de l'enfer surgissaient de nulle part pour l'encercler. Fichue. Ce fut sa première pensée à cette instant. Elle était fichue. Son sort dépendait maintenant complètement de cette sale petite raclure de bidet et elle détestait profondément cette situation. Franchement, elle aurait préféré mourir d'un coup plutôt que de devenir l'objet de distraction de l'être qu'elle méprisait plus en enfer et sur terre.

Sa mâchoire se contracta et son emprise sur le poignard se raffermit. Si ces chiens passaient à l'attaque, elle n'avait aucune chance, mais elle ne mourrait pas sans combattre et elle comptait bien en emporter quelques uns avec elle dans la mort, ses trois compagnons infernaux personnels étaient d'ailleurs encore là pour l'aider. Allez, reprends-toi Meg … tu vas pas mourir ici, tenta-t-elle de se convaincre. Elle ne voulait certainement pas mourir aujourd'hui, pas comme ça … et surtout pas de la main de Crowley. Ça, jamais !

Son autre main était posée contre sa plaie qui la lancinait toujours et l'odeur du sang semblait mettre les chiens en appétit. Alors, le petit roi des démons des croisements retrouva de sa superbe, pour son grand agacement, affirmant son intention de jouer un peu avant d'en finir. Le regard de Meg s'était assombri, laissant penser que si elle le pouvait, elle serait certainement déjà en train de lui déchiqueter la gorge avec les dents.

— Va te faire voir. Rétorqua-t-elle farouchement.

Oh, elle ne perdait rien à lui dire, c'était certains … voir même, elle avait tout à perdre de continuer de faire sa tête de mule, et ce détail lui fut rappeler part les grognements des chiens qui l'entouraient. Elle jeta alors un regard circulaire autour d'elle, comme pour mieux juger de la situation qu'elle ne connaissait que trop bien. Refusant cependant de montrer sa peur, et même si l'appréhension pouvait se lire dans l'éclat de son regard défiant, elle releva dignement la tête en un geste qui relança ses cheveux en arrière.

— J'ai été victime d'une saloperie de sort onirique. Vu le contenu complètement taré, ça te ressemblait bien, j'ai tout de suite pensé à toi.

C'est vrai, c'est vrai … elle aurait gagné son temps – et sa peau – à demander ''gentiment'' à Crowley s'il n'était pas au courant de l'affaire, peut-être même alors qu'il aurait pu l'aider à pister le coupable. BLAGUE. Elle avait sa fierté et ils étaient tous deux des démons … des démons qui n'ont jamais pu se voir en peinture, si elle avait demandé gentiment, il se serait sans doute foutu d'elle et de toute façon les démons ne savaient pas ''demander gentiment''. Son sourire moqueur  revint naturellement décorer les lèvres de son pyjama de chair.

— Tu as raison, ça aurait été sans doute plus rapide que je te déballe mon sac directement … Elle sourit de plus belle, mais avoue, ça n'aurait pas été aussi drôle.  
 






 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
♆ Démons aux yeux rouges ♆


avatar

Crowley
Messages : 328
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 27

Carte d'identité
Métier: Roi des Enfers ♛
Niveau d'expérience: 2
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]   Jeu 26 Mai - 18:19

L'heure des comptes


Ce petit jeu, entre nos deux démons malsains, commençait progressivement à toucher à sa fin. Et heureusement dans un sens, bien qu'amusant, Crowley avait déjà perdu suffisamment de temps à son goût. Et d'autant plus, pour une affaire aussi inintéressante qu'inutile. Il fit alors un petit effort sur lui-même pour essayer de voir le bon côté des choses. Au moins, il se sera bien défoulé les nerfs sur cette mégère qu'il ne peut tellement pas supporter et dont il rêve chaque nuit de torturer. Un de ses plus grand fantasme, plutôt flatteur non ? Et voilà que maintenant... elle se retrouvait totalement à sa merci. Un sourire carnassier étira les lèvres du démon, qui aimait tellement ce genre de moment. Ce moment où... tu lis le désespoir sur le visage de ta victime. Encore mieux quand cette victime n'est autre que Meg.

Comme c'était prévisible, la garce envoya d'abord royalement balader Crowley. Qui d'ailleurs, commença gracieusement à lever une main, s'apprêtant à donner l'ordre à ses toutous de se régaler. Sauf qu'au dernier moment, elle cracha tout de même le morceau. Crowley stoppa donc son geste et l'écouta en haussant légèrement un sourcil. Un sort onirique, qui se rapprocherait de l'esprit tordu du Chef des démons des Croisements ? Comme c'est étrange et assez difficile à croire. Assez lourdement, il relaissa tomber son bras le long de son corps.

- « Hum... laisses moi deviner. Quelque chose qui ressemblait à un documentaire sur les enfants de cœur ? »

Un petit sourire pervers étira ses fines lèvres démoniaque, sous entendant bien sûr un film pour adulte. Qui aurait donc tenté d'usurper l'esprit tordu de Crowley ? Bien qu'il se fiche totalement du fait que Meg fut victime d'un mauvais sort, quitte à même aller féliciter et serrer la main de celui ou celle l'ayant fait.

- « C'est pas faux... On s'amuse tellement bien tous les deux. Et visiblement, quelqu'un d'autre s'est aussi bien éclaté avec ton pois chiche qui te fais office de cervelle. Et toi... on dirait que ça t'as traumatisé jusqu'à la moëlle. C'est que ça devait vraiment être du lourd. »

Plissant légèrement les yeux, par curiosité, il n'aurait pas été contre plus de détails à ce sujet. Mais ses pauvres toutous semblaient mourir de faim et impossible pour lui de contrarier ses trésors tant adoré.

- « En tout cas, félicitation à celui ou celle qui a réussi à te la mettre à l'envers. Peut-être que dans une autre vie tu seras plus forte que tu ne l'as jamais été dans celle-ci. Tu viendras me remercier et me bisouter les doigts de pieds, pendant que je siroterai un bon cocktail sur le trône de ton patron en carton. »

Le regard déterminé et un sourire démontrant à quel point il est sûr de lui, il redressa à nouveau le bras, puis mima une moue attristée mais des plus hypocrite à Meg.

- « Hasta la vista, garce de mon coeur ♥ »

Détournant légèrement la tête vers ses chiens de l'Enfer, il envoya enfin le signal d'attaque. C'était fort dommage de se débarasser d'une rivale ou emmerdeuse telle qu'elle, elle lui manquerait quand même un peu, mais... En ces temps difficiles, c'était peut-être mieux ainsi. En plus d'utiliser sa mort comme petit message d'avertissement pour Lucifer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♆ Démons aux yeux noirs ♆


avatar

Meg
Messages : 936
Date d'inscription : 01/09/2015
Age : 24
Localisation : Ma grotte

Carte d'identité
Métier:
Niveau d'expérience: 3
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]   Dim 29 Mai - 17:43


Meg


Feat. Crowley


     Le sourire provoquant de Meg s'était peu à peu fané alors qu'elle comprenait qu'elle n'y réchapperait pas, et comme elle n'était pas du genre à fondre en larme et en supplication en voyant son heure arriver, son regard se durci, devenant presque aussi tranchant qu'une lame de rasoir effilée. Tout sauf ça, elle aurait payé vraiment chère pour mourir de n'importe quelle autre façon que de la main de ce sale nabot. Qu'on lui envoie un Winchester pour finir le travail, cela serait bien moins dégradant !

Et mince, il était hors de question qu'elle finisse comme ça. Elle n'allait pas mourir comme ça, pas aujourd'hui. Elle fronça les sourcils devant les dernières vannes de son rival et elle resserra son poing sur la poignée de la lame. Ses toutous, elle allait en faire de la purée. C'était bien dommage d’abîmer de si belles créatures, mais elle n'allait pas hésiter une seconde. Jusqu'au dernier moment, une part d'elle ne put s'empêcher douter. Il allait vraiment oser ? Et oui, il osa. Lorsque les chiens fondirent sur elle pour la déchiqueter, elle en égorgea un alors que des crocs se plantaient déjà dans ses jambes et ses bras et que des griffes lui lacéraient les flancs. Elle poussa un léger cris de douleur en tombant sous la force des coups et de la douleur que cela provoquait. Étrangement, une fois à terre, les chiens étaient si gros qu'elle se retrouva protégée de la plupart par seulement deux d'entre eux qui comptaient bien faire d'elle leur repas. Sans se dégonfler, elle joua de sa lame pour trancher et ouvrir tout ce qui se trouvait à porté de bras, la maculant de sang noir qui se mêlait au rouge du sien. Elle ne s'en sortirait pas comme ça.

Voyant qu'elle ne se débarrasserait jamais de tous, elle usa du seul recours qui lui restait : gagner du temps, alors elle attrapa le cadavre d'un des chiens qu'elle avait achevé pour le bloquer contre elle, mais ce n'était qu'une question de temps pour que cette carcasse ne soit complètement dépouillée et que l'on arrive à nouveau à elle. Elle cherchait toujours un moyen de s'en sortir et elle entendait encore ses propres chiens se battre vaillamment. Elle fermait les yeux alors que la chair du chien qui lui servait de bouclier se déchirait entre ses doigts, elle s'apprêtait cette fois à sentir sa tête se détacher de son corps quand soudain … plus rien. Elle mit bien trente secondes avant de réaliser que la texture du sol avait changer sous son dos et lorsqu'elle ouvrit prudemment un œil, elle était à l'extérieur, sur terre, pas très saine, mais sauve au moins. A peu près. Elle poussa la carcasse du chien de l'enfer et se redressa, un de ses camarades attendait devant elle, et visiblement, on avait prit pour elle les mesures auxquelles elle n'avaient pas pensé. Comme quoi, les invocations démoniaques avaient vraiment du bon.

Comme un merci aurait été de trop, elle se redressa simplement, bien que cela soit bien difficile de tenir debout dans son état.

— Cet enfoiré va le payer chère.

Debout mais à bout de souffle, elle jeta un œil sur son butin : la lame de l'enfer qui lui fournirait une protection plus que nécessaire contre ses confrères traîtres à la botte du petit roi des démons des croisements. Elle cracha un peu de sang et passa son poing sur ses lèvres pour s'essuyer.

— Retourne au hangar, ordonna-t-elle comme si rien ne s'était passé, clopinant vers une vieille voiture boueuse, je vais informer le Maître de ce qu'il s'est passé.

Et elle devait songer à se soigner …  
 






 




PS: Et voilà mon Crowcrow, tu m'auras bien amoché, ce fut un plaisir, fufu *w* Dis-moi si cette fin te conviens, j'ai tenté un twist pour me sortir de là, mais si tu trouves ça trop tiré par les cheveux n'hésite pas à me le dire. Je te laisse me dire si tu réponds une dernière fois ou non, selon ce que tu fais on pourra noter le RP comme terminé, si ça te va ;3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural - The End Begins :: Les autres dimensions :: L'Outre-Monde :: L'Enfer-
Sauter vers: