RSS
RSS
En ce moment sur Sheol Falls...




 

Partagez | 
 

 L'averse - Christopher Keene

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
☪ Civils


avatar

Christopher Keene
Messages : 96
Date d'inscription : 30/10/2016

Carte d'identité
Métier: Aucun ici (ancien PDG)
Niveau d'expérience: 1
Inventaire:

MessageSujet: L'averse - Christopher Keene   Dim 30 Oct - 23:18


Keene Christopher
feat. Armie Hammer

32 ans ♠ Humains ♠ Il n'y a pas de rang "Vendu", alors Civils. ♠ Minnesota ♠ Américain ♠ Célibataire, un enfant. ♠ Sans emploi, comptant sur l'argent gagné durant sa vie
Motivation
L'atmosphère de la ville, Christopher s'en fiche un peu, quoiqu'il est très méfiant. Il voudrait éviter que Lisette ne se blesse, il voudrait la garder en bonne santé. Mais s'il se trouve là, c'est bien parce qu'on lui a dit que la mère de son enfant s'y trouvait. Et il veux qu'elle récupère Lisette avant qu'il ne soit condamné à jamais. Histoire que Lisette ait une belle vie, avec un vrai parent, plutôt que de finir soit livré à elle même, soit livré à un orphelinat ce qui reviendrait au même, selon lui.
Inventaire
Sur lui, il porte toujours son sac à dos. Celui ci contient une boite de sel, de l'eau bénite et un crucifix en fer. Pas qu'il chasse les démons, juste qu'il aime les tenir éloigné, surtout de Lisette. Il a d'ailleurs toujours pour celle ci, un doudou, un gouter, une bouteille d'eau, et un bonnet quand c'est l'hiver.

Physique

Vivant à un âge où le corps s'embellit et se raffermit, Christopher est dans le bon moment de l'âge, pour arborer un air charmant, se dépeignant sur lui sans mal. Mais bien qu'il soit plutôt beau, son air morose et triste, gâche un peu le tableau. Pourtant, Christopher a tout pour plaire : Des courts cheveux chatains clairs, et des grands yeux bleus, un visage arborant souvent une barbe lui donnant un air mature, et des vêtement plutôt classieux. Sans oublier sa taille de géant, atteignant le mètre quatre vingt seize. Mais des cernes et un air toujours déprimé vient tâcher ce beau tableau. De plus, il a un teint plutôt pâle, du fait qu'il n'a jamais vraiment envie d'avoir un bel air.  
Caractère

Christopher est un homme brisé. Il fut, un temps, fier et hautain, il fut, un temps, mauvais et méprisant. Il fut le genre d'homme que l'on déteste mais auquel on ne peut rien dire, parce qu'il a réussi plus que nous, et qu'il a les moyens de nous faire taire.
Christopher fut tout cela, avant de se rendre compte qu'il n'avait été qu'un imbécile qui avait vendu son âme pour une broutille.
Il vivait de vengeance, de colère et de mépris. Il n'est plus que mélancolie, peur, inquiétude. Quoiqu'il est fort probable que la colère le ronge encore. C'est un homme qui a vécu des choses pas forcément drôles, qui sait ce que vaut la vie, qui ne l'aime pas forcément, mais qui s'accroche à celle ci, non pas pour lui, mais pour l'enfant qui le suit partout. Sa petite Lisette, rayon de bonheur, amusante, drôle, et adorant son père, gentille comme tout, si naïve et ignorante.
Quand son père sait ce qu'il peut se cacher derrière chaque mur, elle, fleurit tous les jours, faisant confiance à son père, non consciente, qu'un jour, bientôt, Christopher va la laisser.
C'est un homme qui a bon caractère, si on ignore son côté dévasté. Parfois trop prudent, parfois pas assez, il a parfois l'impression que chaque jour est une surprise, tant il est lunatique. Il s'attend à tout, il crains tout. Et à la fois, il est las et morne, sachant parfaitement ce qui va bientôt lui arriver, tentant d'appréhender le fait, que dans moins de deux ans, son âme terminera en enfer.
Parfois taciturne, parfois insupportable, il n'y a qu'avec sa fille, qu'il s'efforce de sourire, d'être heureux. Il n'y a qu'elle qui le rend véritablement heureux, il faut dire. Mais à la fois, il a peur pour elle, alors...
Christopher est un homme pessimiste et qui a perdu tout espoir, sinon celui de sauver sa fille de ce qui risque d'arriver à sa mort.
Christopher se voit comme une tâche. Comme un condamné à mort. Christopher est plein de regrets, de remords, morne, triste, frustré. Il refuse de s'attacher à quiconque, souffrant déjà trop d'aimer sa fille.
Une pauvre âme en peine.
Enfin peux-t-on réellement dire que son âme est tant en peine que cela ? Puisqu'elle ne lui appartient même plus.
C'est un homme sans attaches, sinon cette ancre qui le maintient en vie.
Histoire
Mais que ce ciel est gris.

Des grosses larmes coulaient de ses joues, enfermé dans ce placard, effrayé. C'était la première famille qui voulait bien de lui, mais rien ne semblait bien se passer. Le bonheur d'un foyer familial qui l'aurait aimé, qui l'aurait chouchouté, il en avait toujours rêvé.
Serrant contre lui un bout de chiffon qu'il imaginait être une grosse peluche toute douce, Christopher pleurait en silence.
C'était difficile, d'être un enfant sans parents. De ne pas avoir de famille. De n'avoir personne pour l'aimer. Né d'une prostitué, et d'un triste inconnu, il avait été abandonné devant une église.
Mais il n'y eut point de prêtre pour l'adopter, celui ci se contentant d'appeler l'hopital le plus proche, confiant le bébé de six mois à ces autorités selon lui, plus compétentes.

Grandissant dans un monde où les adultes voulaient le trimballer de foyer en foyer, de famille en famille, Christopher compris rapidement que ce monde était pourri jusqu'à la moelle pour des enfants comme lui, et que des gens chanceux tombant sur une famille réellement aimante et voulant avoir un enfant, ça n'était pas donné à tout le monde.

Tremblotant dans son placard, il faisait de son mieux pour ne pas être repéré. Pour ne pas qu'on le retrouve. La mère de cette famille était une hystérique qui voyait les enfants comme des esclaves. Elle en avait d'ailleurs deux qu'on lui avait confié, pour qu'elle s'en occupe, mais à cet instant, ils devaient être en train de récurer de partout. Sinon c'était la gifle. Ou pire.
Mais le silence avait beau valoir de l'or, les placards resteraient des cachettes trop faciles à démasquer. Il vit soudain la porte s'ouvrir, la lumière filtrer. Plutôt que de se laisser attraper par le bras qui voulait se saisir de lui pour le trainer de force à la vaisselle, il s'enfuit.
Courant. Poussant. Hurlant. Traversant la fenêtre, heureusement au rez de chaussée, se coupant de par et d'autre, fonçant sous la pluie, les bras en sang, s'étant protégé le visage. Des éclats de verre dans le corps.

Etre monté si haut, et nous retrouver là, là où le plomb coule à flot.

Il fut moyen toute sa vie suite à cela. On le retrouva, le plaça dans une autre famille, une famille plus normale, mais plus dédaigneuse aussi.
Il servit de plante verte, et entama une vie normale.
Trop normale. Des notes moyennes, un parcours moyen, des amis moyens, qui s'en allaient et qui revenaient. Rien de particulier, sinon ce pessimisme qui le poursuivait, noyé sous un espoir étrange.
Il ne croyait plus au monde, mais songeait au fait de pouvoir s'en sortir, un jour.

Son parcours s'améliora, quand il se découvrit un talent pour la finance. Il grandissait si vite, que déjà il rentrait dans une boite qui l'accueillit avec un grand plaisir. Il avait un bon diplôme.
Fallait-il encore qu'il n'obtienne pas un poste que certains trouvèrent trop prometteur pour ce qu'il était.
Fallait-il encore que cet homme le juge trop peu à sa place, lui, l'orphelin au passé sombre, pour que tout éclate et que le lendemain, il soit viré.
Viré pour une manigance, qu'il n'avait pas prévu. Se retrouvant devant le sourire de ce collègue méprisant, qui se fichait bien que ce jeunot de vingt quatre ans lui tienne tête. Il avait peut-être le bon diplôme, mais il avait si peu d'expérience, voyons.

L'averse renverse, épuise, sortir la tête de l'eau.

Se retrouvant sans emploi, avec une jolie tâche dans son CV, Christopher le vécu très mal. Que faire à présent ? Personne ne voudrait de lui. Il tenta pourtant de se débattre, mais sembla revenir à l'époque où il n'était rien qu'un nom à adopter. Un nom sur une feuille qu'on ne voulait pas.
Un soir, il préféra se noyer sous l'alcool, et laissa sortir toute sa haine, sa colère, mais surtout son désir de vengeance.
Son désir de vengeance. Peut-être que ce désir n'aurait jamais du exister. Mais il n'y pensait pas, bien sûr. Il n'avait que vingt quatre ans.
Alors quand ce démons se pointa, lui révélant par la même occasion l'existence de ces êtres et qu'il lui proposa un marché alléchant, bien sûr que Christopher tomba dans le panneau. Il voulait sa vengeance. Pour lui, ne plus avoir d'emploi, et avec cette bavure, c'était la fin du monde. Il ne pensait pas pouvoir se reconstruire. Alors qu'il aurait certainement pu. Mais il était persuadé que non.
Sans trop réfléchir, il embrassa ce démon, lui donnant son âme, songeant au fait que quitte à faire, c'était déjà dix ans. Et que de toute façon... Fallait il vivre plus qu'une trentaine d'années quand on était comme lui ? Qui sait quand la chance pouvait se tourner contre lui. Et peut-être que l'enfer ne serait pas si mal...
Il était quelqu'un qui n'avait pas d'espoir, quelqu'un qui n'avait jamais vécu que des malheurs, sinon l'obtention de son diplôme, et encore, de justesse. Christopher n'avait pas tant confiance en lui, Christopher était au fond du trou.
Il s'imaginait que dix ans, c'était l'infini.
Que ça passerait vraiment lentement.

J'aurais aimé te voir, un peu moins fier. J'aurais aimé te connaître, un peu moins en enfer.

Et puis, il comptait bien en profiter de ses dix ans. Le pacte était simple. Sa vengeance était claire. Le type qui avait causé son renvoi, ne termina pas renvoyé. Par contre, le patron de la boite qui avait cru tous les bobards qu'on lui avait raconté, fut remplacé.
Ce fut Christopher qui fut nommé.
Ce fut Christopher qui repris les rênes, voyant soudain l'avenir plus brillant, au moins jusqu'à la fin, récoltant de fait tout un pactole, mais surtout, la possibilité de se venger.

Et c'est ce qu'il fit. Il se vengea. Traitant le type qui avait pourri sa vie même juste un instant, comme une sous merde. L'empêchant de partir, le détruisant de part en part, le laissant sauter d'un pont, alors que lui même était à cet instant, entrain de déguster un bon vin, dans une baignoire de riche, avec une jolie fille.
Peut-être était ce un signe.
Cette jolie fille.

Il n'y pensa pourtant plus. Vivant dans l'oseille, vivant dans le bonheur de la richesse et du pouvoir. Laissant son mépris l'envahir, laissant son caractère dégringoler.
Mais cette jolie fille dont il ne se rappelait même pas du nom, revint quelques mois plus tard. Un an plus tard. Plus exactement. Alors que Christopher ne se sentait plus pisser, alors que Christopher était devenu un patron insipide, mauvais, hautain et hargneux, un vrai "fils de riche", lui, l'orphelin.
Ce fut comme une claque dans la figure. Comme un moyen de lui rappeler ce qu'il était.
Quand il entendit la sonnette, il ne vit pas la jolie fille à l'entrée de sa maison.
Il vit un écho à celle-ci, et à son passé.

Ce qu'il vit, fut, de grands yeux bleus qui le fixaient, avec un petit sourire. Et un air étrangement candide. De grands yeux bleus appartenant à un si petit être, qui soudain perdit son sourire et se mit à pleurer.
Un enfant. Un tout petit bébé. Accompagné d'un simple message "Occupe toi en, c'est la tienne. Elle s'appelle Lisette"

J'aurais voulu, juste, un peu de lumière. Quelques secondes avant, juste avant l'averse.

Les tests de paternité ne démentirent pas. Lisette était son enfant. Sa fille. Sa petite fille. Ce poids avec lequel il se retrouva sur le dos sans savoir quoi en faire.
Il calcula. Christopher avait avec lui les papiers de naissance de l'enfant, connaissait sa date de naissance, son âge, et il savait. Quand les chiens viendraient le chercher, elle aurait six ans et demi. Presque sept.
Trop petite pour savoir se défendre contre ce monde. Exactement comme lui, quand il avait terminé dans le placard.

Christopher ne pu se résoudre à l'abandonner. Christopher ne savait pas quoi faire de cet enfant. Décidant d'abord de l'éduquer, de prendre soin d'elle. C'était difficile, parce qu'il n'avait pas l'impression d'avoir la fibre paternelle.
Mais ce petit bout d'humain, paru l'apprivoiser complètement, et bientôt, il fut soudain un bon père, sacrifiant même quelques heures de travail pour s'occuper de cet enfant qui semblait toujours heureux de le voir.
Se masquant la vérité, sans jamais l'effacer complètement. Se rendant compte de son erreur. Qu'il n'aurait jamais du vendre son âme. Que dix ans c'était peut-être trop court. Que la vie est une série d'imprévus.

Alors Christopher décida de retrouver son âme, de faire tout pour la récupérer. Lisette avait deux ans, quand alors, des démons s'amusèrent de sa situation, lui, l'humain misérable, et le tourmentèrent. Ils voulurent même s'en prendre à sa fille, lui exprimant clairement le fait que même en connaissant le point faible des démons, Christopher n'arriverait jamais à récupérer son âme. Qu'il l'avait vendu à plus fort que lui. A quelque chose de beaucoup trop fort.
Décidant alors de tourner autour de lui, pour l'embêter, pour lui faire mal, pour sous entendre que lorsque Christopher terminerait en enfer, ils récupéreraient l'âme de sa fille avec.
Christopher comprend son erreur, et se promet de ne plus tenter de retrouver son bien, son âme, se résignant, pour Lisette, si petite, trop petite.

Suite à ça, il se mit à chercher l'issue de secours de sa fille : Sa mère. Celle qui pourrait vraiment en prendre soin. Ou bien, toute parcelle de famille qu'elle pourrait avoir. Mais c'était difficile, sans qu'il ne sache pourquoi, alors que Christopher avait engagé les meilleurs détectives et enquêteurs qu'il avait pu trouver.

Mais que ce ciel, est, mais que ce ciel, est, mais que ce ciel est gris

Lisette a cinq ans. Christopher en a trente deux. Il lui reste un an et dix mois à vivre. Un an et dix mois pour trouver la mère de Lisette.
Mais les rumeurs l'ont mené jusqu'ici. A Sheol Falls. Il espère que cette fois, la piste est la bonne, que cette fois il ne se trompera pas. Et il compte bien faire tout pour la retrouver.
Il n'a plus le temps de réfléchir, il n'a plus le temps de profiter. Pourtant, il se démène pour aimer sa fille.
Christopher a perdu l'espoir de retrouver son âme. Alors quitte à faire...

Il arrive, avec ce bout de chou, son bonnet aux oreilles de chat sur la tête, sa voix fluette l'appelant "Papa pourquoi on est plus à la maison ? C'est quand qu'on arrive dans la nouvelle maison ?". Il dépose quelques meubles, quelques petites choses dans un appartement. S'installe. Pour le temps qu'il reste.
Il a l'argent. Il a vendu sa maison et avait des économies. Economies pour sa fille, vu que cela ne lui servira plus à un moment où un autre. Mais économies pour lui, aussi.
Ils viennent d'arriver, et Christopher regarde par la fenêtre.
Il pleut.
Une véritable averse. Masquant alors les larmes coulant de ses yeux. Celles qui tombent souvent quand il songe à l'avenir de cette main minuscule qui tiens la sienne qui tremble.
Il songe. Et il vit. Encore. Un peu. Avec de l'espoir.
Il ignore même qu'à défaut de la mère de la petite, se trouve dans cette ville, le démon qui possède son âme.
Derrière le miroir
Hey! Je m'appelle  RIEN DU TOUT ? VOUS M'ENTENDEZ RIEN DU TOUT. J'AI PAS DE NOM. JE SUIS CACHE. Muhuhu. et j'ai Un an et demi de plus que quand j'suis venu ici pour la première fois.... Je suis tombé dans votre asile de fous grâce à l'adresse que je crois connaître par coeur à force et j'aimerais vous dire un secret : Je dirais rien. Du tout. Genre voilà. Qu'est ce que je peux dire, hein ? Que mes idées de perso me viennent sans prévenir, et que malgré tous les paris de la terre, je me retrouve à les faire, parce que je suis dingue et que j'aime un peu trop rp ? Sinon un autre secret, on me connait ici comme étant un psychopathe, un pikachu, un amnésique et un autre taré dangereux.
Avatar ?
Code:
[color=red]◆[/color] Christopher Keene feat. Armie Hammer
© Lyr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♛ Démons aux yeux blancs


avatar

Arioch
Messages : 77
Date d'inscription : 12/10/2016

Carte d'identité
Métier: Vous détruire (étudiant couverture)
Niveau d'expérience: 1
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'averse - Christopher Keene   Dim 30 Oct - 23:48

Félicitation! Vous êtes validé(e)!

 
Une belle âme à moi ! Oh que je sentais-je ? Ce doux parfum de la vengeance~ Je te valide mon Christochou. Je t'attend What a Face  

Les penses-bêtes

  Tu peux demander une habitation
  Remplir les informations de votre profil.
  Faire sa fiche de fiche de liens & son topic.
  Aller jeter un œil auxMédias sociaux du fofo et jeter un regard au journal de Sheol (n'hésite pas à nous envoyez vos articles aussi ).

Bon jeu parmi nous! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☪ Civils


avatar

Christopher Keene
Messages : 96
Date d'inscription : 30/10/2016

Carte d'identité
Métier: Aucun ici (ancien PDG)
Niveau d'expérience: 1
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'averse - Christopher Keene   Lun 31 Oct - 7:56

BEN C'EST CA BEN REND MOI MON AME D'ABORD WOUAISH.
Et gnere t'as pas attendu quoi, mon âme elle est déjà dans ton inventaire omg. Tant d'injustice....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♆ Démons aux yeux noirs ♆


avatar

Meg
Messages : 936
Date d'inscription : 01/09/2015
Age : 24
Localisation : Ma grotte

Carte d'identité
Métier:
Niveau d'expérience: 3
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'averse - Christopher Keene   Lun 31 Oct - 9:36

Cette fiche éclair !!

Rererererebienvenue quand même camarade, mufufu !!

Encore un personnage qui a l'air super intéressant ! *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
☪ Civils


avatar

Zark-Arthur
Messages : 412
Date d'inscription : 01/12/2015
Localisation : Dans les profondeurs des ténesbres, pour des raisons, personnel.

Carte d'identité
Métier: Détective
Niveau d'expérience: 3
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'averse - Christopher Keene   Lun 31 Oct - 15:55

Euh après les comptes, je crois tu pourrais bien 25% de l’activité du forum à toi tous seul. Non sérieusement, arrete l’utilisation de cheat code XD

Re²bienvenu et j’espère que tu t’éclatera avec ce perso ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❂ Chérubins ❂


avatar

Mihr
Messages : 113
Date d'inscription : 17/09/2016

Carte d'identité
Métier:
Niveau d'expérience: 1
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'averse - Christopher Keene   Lun 31 Oct - 23:45

ALERT HAWT PAPA, ALERT, HAWT PAPA!

#ILoveYou

#MarryMe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'averse - Christopher Keene   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'averse - Christopher Keene
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural - The End Begins :: Heaven's Counter :: Sell your Soul :: Fiches validées ♥-
Sauter vers: