RSS
RSS
En ce moment sur Sheol Falls...




 

Partagez | 
 

 L'avenir ne dit jamais rien [PV Crowley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♆ Chevaliers de l'enfer ♆


avatar

Bélial
Messages : 73
Date d'inscription : 01/05/2017

Carte d'identité
Métier:
Niveau d'expérience: 1
Inventaire:

MessageSujet: L'avenir ne dit jamais rien [PV Crowley]   Jeu 1 Juin - 19:31


L'avenir ne dit jamais rien

Sometimes I justify the words I spew, like spitting ambers they spoke and kill. Outside my troubles are colder, but in these eyes the melody smolders. I know the whispers they hurt sometimes, they swell and fracture my view of light. But can't you see the sanity in my epiphany, let me cure these blackened hearts.
Crowley & Bélial


C’est qu’ils deviennent de plus en plus précis et dangereux, ces chasseurs qui le poursuivent, déterminés au mieux à essayer de le détruire, et plus probablement tenter de l’enfermer. Qu’ils essaient, qu’ils se bercent d’illusions et se fracassent sur un mur de flammes et de pieux. Qu’ils se détruisent en tentant l’impossible ! On ne chassait pas le Prince des Charmes ni ne lui imposait des chaînes aussi facilement. En des millénaires de vie humaine, la chose n’était arrivée qu’une seule fois, à l’aide d’un prophète roi aux talents exceptionnels. Ce n’était pas des mortels pris par la folie des grandeurs qui parviendraient à l’enfermer de nouveau. Il ne voulait pas finir comme son frère et maître. Au contraire, il devait le libérer !

Mais comme il est orgueilleux Bélial. Il se convainc que la chose est impossible, mais il sait qu’à chaque nouvelle rencontre avec ces hommes belliqueux et déterminés, aidés par des forces célestes, il ne parviendrait pas éternellement à s’échapper. Lui qui n’était pas du genre à se cacher devinait au plus profond de son être qu’un jour les chaînes s’enrouleraient autour de son cou pour le soumettre. Et si ce n’était pas destiné à demeurer éternel, le temps perdu le serait à jamais. Qu’était-ce le temps pour une créature comme lui ? Des secondes qui s’écouleraient pour repousser un peu plus longtemps la libération de leur Seigneur et Maitre Lucifer.

« Fini de jouer ! Vous ne parviendrez à rien, misérables humains. »

Crachait-il à l’adresse de ses détracteurs, maudissant à chacune de ses pensées les Cieux qui veillaient sur cette chasse. Se délectaient-ils de ce spectacle, ses anciens frères qui espéraient sans doute ne plus l’avoir dans les pattes ? Il se sait dangereux et instable, c’est bien ce qui leur fait peur. Car on ne peut commander à une créature comme lui. Dans un souffle il s’échappe, laissant son corps mortel sur place pour mieux retourner aux Enfers dans une gerbe de fumée noire qui disparaît dans l’air.

Il n’avait pas spécialement envie d’y retourner. Les lieux lui étaient familiers, et l’ambiance macabre, sombre et pourrie qui y régnait ne le dérangeait pas particulièrement. Cet endroit avait été son royaume, fut une époque, avant qu’il ne l’abandonne au profit de sa quête personnelle, comme tant d’autres puissants démons déterminés à libérer Lucifer. Mais c’était justement ce but qui le rendait si absent du territoire séculaire des démons. Ses semblables avaient certainement plus de mal à rencontrer Bélial que les humains qui faisaient appels à lui. Le lieu où il arrive est vide, sensiblement calme malgré l’ambiance qui demeurait infernale. Cela pouvait s’apparenter à ses quartiers, désertés la plupart du temps à l’exception des démons qui lui obéissaient et qui avaient alors droit de vadrouiller à leur bon vouloir. La pièce semblait vide, et il se tenait là, seul, debout devant un vieux meuble qui s'apparentait sans doute à un bureau. Puisqu’il n’était point vêtue de la chair d’un humain, c’était sa véritable forme, cachée néanmoins sous un manteau de nuée et de ténèbres, qui dessinait ses traits. D’une longue cape rouge qui trainait au sol, une capuche cachait son visage, où seuls deux yeux bleus brillaient dans la pénombre de la salle.

Il se croyait seul. Il ne l’était pas.

« Montre toi Crowley, je sais que tu es là. » L’ordre pouvait paraître dur, autoritaire. Pourtant la voix sonnait avec douceur, un ton calme et suave, envoutant. « Mon enfant. » Dit-il en se retournant complètement vers le démon qui était sorti des ombres. Une nouvelle fois, les mots sont prononcés avec affection. Etait-elle pleinement sincère ? Sans doute pas. D’un geste, il descendit la capuche masquant ses traits et libéra un visage plaisant au sourire marqué. Affectueusement, sa main se posa une seconde sur la joue de son petit protégé, y laissant comme une caresse, avant de se retirer vivement.

« Que faisais-tu ici ? Quelles sombres et tordues pensées ton esprit fin et avisé était-il en train d'élaborer ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'avenir ne dit jamais rien [PV Crowley]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural - The End Begins :: Les autres dimensions :: Timelines :: Le passé-
Sauter vers: