RSS
RSS
En ce moment sur Sheol Falls...




 

Partagez | 
 

 Elias - Une foi qui ne doute pas, est une foi qui est morte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♣ Humains avec sangs de démon


avatar

Elias Devanshire
Messages : 309
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 23
Localisation : En train de prier

Carte d'identité
Métier: Prêtre
Niveau d'expérience: 1
Inventaire:

MessageSujet: Elias - Une foi qui ne doute pas, est une foi qui est morte   Mar 26 Mai - 21:13


Elias Devanshire
feat. Robbie Wadge

25 ans ♠ Humains Spéciaux ♠ Bon ♠ Prêtre ♠ Londres en Angleterre ♠ British ♠ Marié à Dieu (ouh le prétentieux :p)
Physique

La jeunesse d'Elias peut surprendre. Quand on sait quel métier il fait, on l’imagine plus âgé, se rapprochant de l’âge du pape. Et en vrai, il n’a qu’une vingtaine d’années tout au plus. Un quart de siècle. Encore loin de la vieillesse, préservé pour le moment de ses maux.
Il a des yeux verts gris et des cheveux marrons, lui donnant un physique assez commun, malgré la couleur de ses yeux et qui dégage pourtant un certain charme. Sans être un canon de beauté, il ne fait néanmoins pas partie du groupe de ceux chez qui la laideur a frappé selon les "règles de beauté".
Sans défauts physique apparent, il ne possède plus vraiment de boutons d’acnés, ni de stress, et n’a que quelques poils. Il est imberbe du visage.
Ses mains sont grandes, fines, presque équivalentes à celle des pianistes, et pourtant il ne joue pas. Lui-même n’est pas d’une taille très petite, atteignant et dépassant légèrement le mètre quatre vingt. Sa corpulence est normale, Elias ne possède pas de muscles en pagaille, mais il ne paraît pas non plus chétif ou maigrichon.
La seule particularité du jeune homme, c’est que parfois, il porte une soutane, et des fois non. Cela dépend de ses envies. Néanmoins, il a toujours l’anneau de Dieu à son doigt. Anneau ayant prouvé qu’il est bien le mari de Dieu.
Oh et aussi. Venant d'Angleterre, il garde un petit accent britannique peu prononcé, mais qui sait ressurgir.
Caractère

Au premier abord, on ne peut nier qu'Elias est une personne douce, et patiente. Toujours très calme, il n’est pas le genre de personne énergique qui bouge tellement qu’il est impossible de les suivre. Lui, s’il doit rester dans un coin et ne pas bouger, il le fera sans aucun problème. Il est doux, dans le sens, où c’est un garçon très aimant. Il voit le bien partout, c’est une sorte d’optimisme, au fond. Pour lui, là où il y a du mal, il y aura forcément du bien. Il pourrait rencontrer la pire des enflures, qu’il pensera toujours, qu’il n’est pas si mauvais. C’est aussi une espèce de naïveté qui ne le quitte jamais.  Mais loin de là l’idée de pouvoir le manipuler comme on le pense. Elias  est quelqu’un de tout particulièrement intelligent, et bien que son Q.I ne soit pas réputé pour apparaître dans le livre des records, il reste suffisant pour avoir de fortes connaissances, et une perspicacité lui évitant certains désagréments. Parfois, on peut aussi penser qu’il lit dans le cœur des autres, puisqu’il a un esprit de déduction plutôt poussé et qu’il est observateur. Et étonnamment, pour un prêtre, Elias est quelqu’un de très ouvert d’esprit, qui s’intéresse même aux choses qu’il devrait repousser. De plus, il n’est pas d’accord avec certains principes, comme le fait que l’homosexualité devrait être bannie de l’église, ou que toutes les religions sont mauvaises, et qu’il est le seul à détenir la vérité.
Elias est quelqu’un de très humble, par ailleurs. Il déteste les personnes orgueilleuses, et fait toujours de son mieux pour ne pas l’être. Mais si ce péché capital ne l’a pas touché, celui de la gourmandise, est celui qu’il fait le plus fréquemment. En effet, le jeune prêtre ne peut résister à l’envie de s’acheter et de déguster d’excellentes pâtisseries, ou des plats délicieux, plus qu’il ne le devrait – étrangement, son métabolisme est suffisamment bon pour qu’il ne prenne jamais trop de poids à cause de cela -.
Néanmoins, même s’il vous paraîtra sûr de lui, il ne garde que cet aspect pour ne pas s’effondrer, et que vous perdiez l’envie de croire en lui. Se sachant l'un des représentants du Seigneur, même en étant « consumé par une malédiction venant du démon », il s’efforce de continuer d’enseigner la voie de Dieu, avec une ferveur sans nom. Aussi, quand on le rencontre, sans savoir ce qu’il cache, il est bien difficile de savoir qu’il dissimule en lui le fruit du Diable – enfin, selon lui -.
De toute façon, il reste un prêtre déterminé à prêcher la bonne parole pour ouvrir la voie du paradis à quiconque aura la foi. Il s’imagine, que si jamais il continue de croire en dieu, de prier correctement, d’être un bon représentant de celui qu’il adore plus que tout, alors, il sera pardonné.
Seulement, il reste au fond, quelqu’un doutant énormément, depuis ce qui lui est arrivé. Il ne doute pas de l’existence de Dieu, mais plus de lui-même. Est-il encore capable de pouvoir enseigner les vertus du catholicisme à des fidèles ? A-t-il encore le droit de paraître comme si de rien n’était, comme s’il ne cachait pas un pouvoir monstrueux en lui ? En ce moment, Elias est souvent en proie, à une immense tristesse, et une colère contre lui-même, dont il n’arrive pas à se débarrasser. Le tout submergé par le doute, on peut se demander comment il fait encore pour tenir debout, et ne pas faire éclater sa façade. Mais il tiens bon, juste pour le Seigneur. Juste pour attendre sa réponse. Juste parce qu'Elias pense que si le fait de pouvoir contrôler l'électricité, est une épreuve que Dieu lui a envoyé pour le tester, alors il fera de son mieux pour y résister, et ne pas succomber pour de bon au Mal. C'est sûrement pour cette raison qu'il s'est efforcé d'apprendre à contrôler son pouvoir, malgré tout, même si de fait, il reste encore des défaillances qu'il tente de camoufler.
Histoire
Né dans une famille tout ce qu’il y a de plus normale, Elias a vécu entouré de  l’amour de ses parents à Londres. Son père, travaillant dans un bureau, sa mère dans un commerce, ils avaient suffisamment d’argent pour vivre décemment, et ne manquaient jamais de rien, et surtout pas de tendresse.
Elevée de façon catholique, mais pas anglicane, la mère, emmenait toujours Elias à la messe le dimanche, et chaque soir, ils faisaient leur chapelet correctement, en faisant face à une croix d’où siégeait un Jésus crucifié.
Elias avait déjà la foi plus que tout au monde, envers celui qu’il appelait le Seigneur du Ciel. Mais il restait tout de même un enfant ordinaire. Il avait des amis qui l’appréciait. Des ennemis qui l’enquiquinaient pendant la récré.
Ses notes étaient dans les très bonnes, sans atteindre la perfection, ni la magnifique place de premier de la classe, mais ses parents étaient déjà fiers de lui. Il voulait devenir vétérinaire. Parce que pour lui, sauver les animaux, c’était un acte formidable. Certes, sauver des vies humaines c’était encore mieux, mais bizarrement, il ne s’en sentait pas capable, trop peu confiant. Il ne s’estimait pas suffisamment apte à pouvoir sauver des vies d’humains. Et de fait, il resta tourné vers le métier de guérisseur des créatures.  Il aimait la peinture, la lecture, le cinéma. Il aimait s’imaginer en prince devant les Disney, il aimait s’amuser pendant les récrés. Il était déjà très ouvert à cette époque, et pouvait s’intéresser à tout.
De fait, il était entouré d’amis, et cela lui plaisait.

L’homme traversa le long couloir de l’Eglise, et observant l’autel, se prosterna avec une adoration sans limites. Se sentant petit et faible face à la puissance de celui qui vivait là, ou tout du moins, de celui qui observait tout, depuis au moins cet endroit.
Après avoir fait son signe de croix correctement, de la main droite, il embrassa son crucifix qui était accroché à son cou, et se dirigea vers les petits confessionnal présents dans ce lieu sacré.
Il avait quelque chose à dire, et ne pouvait pas le faire à soi-même, obligé d’en faire part à quelqu’un d’autre.


Puis un jour, alors qu’il avait quatorze ans, que sa vie allait bien, qu’il avait seulement des ennuis qu'un enfant de cet âge avait, comme les examens, les imbéciles moqueurs, etc. Il lui arriva quelque chose de terrible.
Bien évidemment, sa vie ne pouvait pas être parfaite. Sinon à quoi bon dévouer sa vie à Dieu quand on préférait être vétérinaire ?
Alors qu'Elias traversait un passage piéton, une voiture le faucha, avec une vitesse démesurée, et de fait, l’envoya voler, tel un ange dans le ciel, un instant.
Un instant, seulement.
Ensuite, l’Enfer de l’hôpital arriva, et il dut y rester des jours. L’histoire aurait pu s’arrêter là. Il aurait pu retourner à l’école, comme si rien n’était arrivé, comme si ce n’était qu’un passage à vivre, et puis terminé.
Seulement, la voiture qui l’avait fait s’envoler faisant s’écouler le sang, roulait à une vitesse suffisante pour le tuer. Et Elias était vivant.
Bien vivant. Bien en forme. Plus en forme qu’il n’aurait dû l’être, en tout cas. Il allait mieux que ce qui avait été prévu. Il s’en sortit même rapidement, et sans garder de graves séquelles, si ce n’est quelques cicatrices, et une peur insurmontable de monter en voiture, ou de traverser un passage piéton, sans vérifier quinze fois avant.
On pouvait appeler cela, le cours de la vie, la chance, la bonne étoile. Elias et ses parents préférèrent appeler cela, un miracle.
Un véritable miracle, envoyé par Dieu. Celui-ci ne l’avait pas ramené à lui, l’avait laissé vivre encore un peu, et ce fut ce jour là, que ses désirs de s’occuper des animaux, disparu aussi vite qu’il n’était apparu.
Il serait prêtre, il serait le serviteur du Seigneur, et ferait tout pour enseigner tout ce qu’il fallait pour amener à lui des brebis égarés.
Ainsi-Soit-Il.

Alors qu’il avançait doucement vers l’endroit où se trouvait ces sortes de boîte en bois, il repensait à ses péchés. A ce qu’il devait énoncer l’un après l’autre, sans en oublier un seul. Tellement habitué à faire cela, il était sûr de ne pas se tromper.
Souvent, quand il allait en ce lieu renfermé, il sentait lentement le poids de sa culpabilité lui peser, mais sans lui apporter trop de problèmes, ni un malaise aussi puissant. Oui, il avait pêché, mais bien souvent, se contentait de péché véniels, et non pas mortels. Ou s’ils étaient mortels, ils étaient cent fois plus léger, que celui qu’il avait sur le cœur.
Il se sentait souillé.


Alors qu'Elias allait bientôt entamer ses études de futur homme de Dieu, son père décéda, emporté par une maladie. Sa mère, ne s’en remettant pas, préféra partir loin de l’endroit où ils avaient toujours vécu, et mis le cap sur l’Amérique, embarquant son fils vers le gigantesque continent, et le pays du rêve ultime.
Ce fut ainsi, que la petite famille, se retrouva en Californie.
Le futur prêtre, commença peu après son enseignement de sept longues années, pour arriver à son ordination. Le chemin fut long, et semé d’embûches. Ceux qui pensent que les prêtres le deviennent très facilement, ont parfaitement tort. Ceux-ci doivent apprendre la théologie, des faits métaphysiques, poussé plus loin que « Jésus est mort et ressuscité » parler avec des mots compliqués, retenir tous les textes le plus possible, savoir les citer.
Mais Elias, était débrouillard et intelligent, il s’en sortit. Ce fut un dimanche sept juillet, qu’il fut ordonné. Ce détail, l’amusa. Au bout de sept années d’étude, il était nommé prêtre, le septième jour de la semaine, qui s’avérait être le septième jour du septième mois. Chiffre divin et sacré, rempli de symboles, le sept était très important aux yeux de Elias, qui se sentait énormément récompensé de se faire ordonner ce jour précis.
Il prit ça, comme un nouveau signe du Ciel. Comme quoi il avait fait le bon choix. Qu’il serait un bon prêtre, et se jura d’honorer ce fait, et de ne jamais succomber au démon.
Une fois que l’évêque fit de lui un homme de Dieu, il se sentit si reconnaissant et bienheureux, qu’il manqua de s’envoler dans le ciel, métaphoriquement parlant.

Son cœur battait à tout rompre, alors qu’il s’installait sur le siège en bois, qui lui était proposé. Il posa son missel, qu’il gardait toujours sur lui, refit un signe de croix, et écouta son confrère entonner les prières et les mots qu’il fallait pour bien commencer l’acte de confession.
Puis, ce fut au tour de Elias de dire ce qu’il avait sur le cœur, qui le noircissait du plus profond de son être. Il récita calmement, d’abord en commençant par les plus petits péchés. La gourmandise, bien sûr. Et puis, bien évidemment, ce gros morceau arriva. Et le prêtre d’en face, se tourna vers lui, l’air étonné.

- Quoi ?! Expliquez-moi cela un peu plus précisément, s’il vous plaît.


Alors qu’il était prêtre d’une petite église, qui avait son charme, il était aimé de beaucoup de monde. Ses sermons, sans être enquiquinants, possédaient quelque chose d’attrayant, qui attirait. Sa messe n’était pas trop longue, et il aimait à discuter avec les fidèles, autant de fois qu’ils le souhaitaient.
Bien qu’il n’était pas le seul à s’occuper de ce lieu, il s’y sentait à sa place, et bénissait Dieu de l’avoir placé là.
De fait, il eut du mal à assimiler ce qu’il se passa, quand, un homme entra dans la Sacristie au beau milieu de la nuit. Alors qu’il était au milieu de merveilleuses prières, qu’il faisait de son mieux, il entendit un bruit, et s’y précipita avec douceur et discrétion. Pas parce qu’il se méfiait, juste parce qu’il était comme ça. Doux. Et discret.
Ce lieu où se recueillaient les hommes d’Eglise, et qui n’était pas accessible au public, accueillait alors… un cambrioleur. Bien décidé à trouver de vieilles reliques, et à les revendre à un bon prix. Le voleur, constata qu’il avait été pris sur le fait, par un Elias abasourdi. Découvrir qu’on pouvait profaner la maison du Seigneur, avec aussi peu de tact, était étonnant. Le bandit décida de l'éliminer. Le jeune prêtre, qui avait encore bien des difficultés à comprendre ce qu’il y avait sous ses yeux, essaya de voir le bien, en cet homme qui lui faisait face. Allons, il ne pouvait tout de même s’en prendre à un homme de Dieu comme lui…
Pourtant, ce fut ce que le cambrioleur fit, sortant son arme, la pointant face à Elias.
L’attaque commença.
Et plutôt que de jouer les martyrs, Elias se défendit. Instinctivement, se basant uniquement sur ce que lui disait son instinct de survie. Ce fut de cette façon, que le malheur survint. Quand il frappa ce voleur un peu trop fort, réveillant son pouvoir, provoquant la foudre, électrocutant à mort ce pauvre homme. Celui ci tomba à terre, comme sous le choc d'être poussé, et qui se brisa la nuque.  

Il venait de tuer un homme. Un humain. Un agneau de Dieu. Un fidèle, peut-être. Quelqu’un. Brisant à jamais le commandement le plus ultime de tous.
Tu ne tueras point.
Brisant par la même occasion, les chaînes qui retenaient ce poison que lui avait fait boire le démon sans même que ses parents le sachent. Dévoilant ce pouvoir électrique et dangereux.
Il le sentit. Quelque chose avait changé, quelque chose de douloureux mentalement. Sans qu’il ne sache pourquoi.

- Vous prétendez, que le Diable vous possède ?
- Oui mon père. Et je crains qu’il n’y ait aucun exorcisme capable de me guérir de ce mal.
- Peut-être est-ce une épreuve que Dieu vous envoie.
- Peut-être.
- Dans tous les cas, vous avez tué quelqu’un. Involontairement. Mais, il n’en reste pas que vous avez pêché. Votre pénitence sera donc…

Plus tard, Elias sortit du confessionnal. L’âme encore en peine, malgré la liberté que lui avait offert son collègue.
Il se sentait toujours aussi mal. Et pour cause. Il sentait l'électricité bourdonner dans ses mains, comme un poison menaçant de le rendre hystérique


Il comprit ce qu’il s'était réellement passé, quand on lui annonça qu'en vérité l'homme était mort d'une crise cardiaque. Il se souvenait des étincelles.
Cela provenait de la foudre qui perçait à présent dans ses doigts, se déversant dès la moindre émotion forte.
De fait, Elias appris et apprends en vérité toujours, à contrôler son pouvoir, après tout cela ne fais qu'un an qu'il en a connaissance.
Dans tous les cas, cette énergie qui vibre en lui, ce pouvoir qu'il voit comme une malédiction, lui donne l'impression d'être possédé par un démon, alors que ce n'est pas le cas.
Au départ, alors qu'il ne maîtrisait pas son pouvoir, plusieurs choses lui vinrent en tête.
L’impression d’avoir été souillé notamment. Une tâche beaucoup plus encombrante que celle du péché originel, le possédait, et c’était quelque chose d’horrible, et d'incontrôlable.

Il déménagea peu après, hagard et vagabond, trouvant refuge à Sheol.
Cela ne l’empêcha pas de rester prêtre, persuadé que s’il continuait à vivre sa vocation, un jour peut-être, Dieu le pardonnerait. Et alors, il serait délivré de ce don étrange.
Mais il est beau de rêver. Et d’avoir la foi. Cette pensée naïve, pourrait bien causer sa perte.
Qui sait. Advienne que pourra. La messe est dites, et nous verrons ce qu’il se passera plus tard.
Deo gracias
Derrière le miroir
Hey! Je m'appelle  KoalaVolant et j'ai ton l'âge de ton grand-père. Pas celui là, l'autre. Je suis tombé dans votre asile de fous Devine. et j'aimerais vous dire un secret : *baisse son pantalon, et fait du twerk* Bonjour. C'est moi. C'est mon DC. Youplidouwah. Banana. JE VAIS BIENTOT AVOIR UN ASPIRATEUR (ma soeur et moi avons décidé d'un commun d'accord qu'on l'appellerait Chuck)
© Lyr


Dernière édition par Elias Devanshire le Mar 26 Mai - 22:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


avatar

Invité

MessageSujet: Re: Elias - Une foi qui ne doute pas, est une foi qui est morte   Mar 26 Mai - 21:17

Un aspirateur qui s'appelle Chuck ? Doh...c'est bizarre comme prénom pour un aspi ça, non ?

Re-bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
♆ Démons aux yeux rouges ♆


avatar

Percy
Messages : 3455
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 22

Carte d'identité
Métier: Étudiant (couverture)
Niveau d'expérience: 1
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elias - Une foi qui ne doute pas, est une foi qui est morte   Mar 26 Mai - 21:33

Re bienvenue parmi les fous! cheers

Hâte de lire ta fiche et de découvrir ce nouveau personnage! Very Happy

J'espère que tu t'amuseras bien avec celui-ci également!

Courage pour ta fichette o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ Humains avec sangs de démon


avatar

Elias Devanshire
Messages : 309
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 23
Localisation : En train de prier

Carte d'identité
Métier: Prêtre
Niveau d'expérience: 1
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elias - Une foi qui ne doute pas, est une foi qui est morte   Mar 26 Mai - 22:16

MON CASSOUNET JE T'AIME. Et ouais mon aspi s'appellera Chuck de la même façon que mon scanner s'appelle Siobhan.

Percynounet ! Je suis sûr que je vais m'amuser avec ce choupinou (déjà à sa première version je l'adorais et le trouvait trop cute *gagatique de ce perso :'D, songe à se faire soigner*)

Sinon, j'ai fini ma fiche :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


avatar

Invité

MessageSujet: Re: Elias - Une foi qui ne doute pas, est une foi qui est morte   Mar 26 Mai - 22:57

AWWWWW VOILA LE FAMEUX PRÊTRE Je l'aime déjà je crois *^* !!!

Bon bah re-bienvenue à toi Alek-chou en tout cas, pi bah, j'aurais pu te dire bon courage, mais je vois que tu as déjà terminé ah ah :arrow: Je m'en vais lire ça d'ailleurs

(Et Dieu que j'adore Elias comme prénom )
Revenir en haut Aller en bas
♣ Humains avec sangs de démon


avatar

Elias Devanshire
Messages : 309
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 23
Localisation : En train de prier

Carte d'identité
Métier: Prêtre
Niveau d'expérience: 1
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elias - Une foi qui ne doute pas, est une foi qui est morte   Mar 26 Mai - 23:00

Ooooh Gabyjeremiahchouuuu Very Happy. Merci beaucoup !! Eto ui j'ai fait le prêtre et oui y s'appelle Elias (et pas Jeremy du coup Razz).
Et la fiche est finie rapidement vu que fallait juste la relire, modifier des trucs, et changer Jeremy par Elias, héhé :p
J'ai hâte de savoir ce que tu en penses <33333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♆ Démons aux yeux rouges ♆


avatar

Percy
Messages : 3455
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 22

Carte d'identité
Métier: Étudiant (couverture)
Niveau d'expérience: 1
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elias - Une foi qui ne doute pas, est une foi qui est morte   Mer 27 Mai - 1:17

Félicitation! Vous êtes validé(e)!

Coucou! Alors, personnage sympa et originale! Very Happy C'était agréable à lire même si croyance du perso était là xD Je te valide donc! Very Happy Maintenant, le forum ouvert à vous! Amusez-vous! cheers

Les penses-bêtes

Signer le règlement...
Remplir les informations de votre profil.
Faire sa fiche de fiche de liens & son topic.
Aller se recenser dans l'annuaire.

Bon jeu parmi nous! Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


avatar

Invité

MessageSujet: Re: Elias - Une foi qui ne doute pas, est une foi qui est morte   Mer 27 Mai - 2:45

Oh, Elias c'est un prénom que j'adore *w*
Re-bienvenue parmi nous ♥
Revenir en haut Aller en bas
♣ Humains avec sangs de démon


avatar

Elias Devanshire
Messages : 309
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 23
Localisation : En train de prier

Carte d'identité
Métier: Prêtre
Niveau d'expérience: 1
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elias - Une foi qui ne doute pas, est une foi qui est morte   Mer 27 Mai - 7:55

C'est de famille d'aimer ce prénom ? :p. Merci Lulustucru :3

Merci Percounet <3 *lui fait un bisou sur la joue*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


avatar

Invité

MessageSujet: Re: Elias - Une foi qui ne doute pas, est une foi qui est morte   Dim 31 Mai - 14:45

rebienvenue à toi si j'ai bien suivi e
je n'ai u'une chose à dire... mon dieu que tu es beau! :waouh:
Revenir en haut Aller en bas
♣ Humains avec sangs de démon


avatar

Elias Devanshire
Messages : 309
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 23
Localisation : En train de prier

Carte d'identité
Métier: Prêtre
Niveau d'expérience: 1
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elias - Une foi qui ne doute pas, est une foi qui est morte   Lun 1 Juin - 11:59

Tu as bien suivi ceci est un DC xD Et merci de fait xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Elias - Une foi qui ne doute pas, est une foi qui est morte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elias - Une foi qui ne doute pas, est une foi qui est morte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural - The End Begins :: Heaven's Counter :: Sell your Soul :: Fiches validées ♥-
Sauter vers: