RSS
RSS
En ce moment sur Sheol Falls...




 

Partagez | 
 

 Sans ennemie, la guerre est ridicule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


avatar

Invité

MessageSujet: Sans ennemie, la guerre est ridicule    Jeu 5 Nov - 0:37


Sans ennemie, la guerre est ridicule
 
Feat. Meg & Jo Beth Harvelle




Depuis plusieurs jours Jo  était au point mort pour découvrir quel démon du croisement était à l’origine du pacte avec Ellen sa mère et pareil du côté de l’enquête sur la Résistance.


Du coup Jo avait repris la chasse habituelle quelques démons par ci par là, après tout des pourritures en moins sur la surface de la terre ce n’était pas plus mal surtout quand les démons sont dans le camp de Lucifer.


Et cerise sur le gâteau chasser ses sbires ça lui permet également de chercher où se planque cette bitch de Meg, alias le toutou de Lucifer.  


Mais elle se cache bien apparemment…


Un jour passe, puis deux et trois et finalement au bout d’une semaine mais toujours pas de Meg et du coup ça énerve vraiment Jo de pas arriver à la trouver.


Puis viens le moment de lâcher prise, un soir Jo sort avec l’intention de s’amuser et rencontre une jeune sorcière enfin apprentie sorcière mais ça elle le saura que trop tard ^^ qui va lui proposer un sort de localisation.


Cela devait être sans danger d’après la jeune fille aux cheveux multicolores, mais l’histoire nous en dira sûrement autrement !


Une fois chez elle avec tous les ingrédients, Jo prépare méticuleusement les consignes, elle dispose les différents éléments bougie, carte, herbes, objet et récite la formule  


“A travers le temps et l’espace

Saisissez l’esprit qui se déplace

Protégez -le pendant que je repars

Habiter une âme si noire”

Et à peine après avoir prononcer cette phrase que Jo se retrouve évanouie ou endormie sur le sol de sa chambre.


Après quelques instants elle se relève mais bizarrement elle n’est plus dans sa chambre, mais dans un endroit qui a l’air d’être une maison sombre et lugubre et là elle se dit Oh mon Dieu me dit pas qu’elle vit dans une maison close ?
Remarque pour ce genre de garce, ça ne serait pas si étonnant !!!


Pensant encore à ce moment là avoir été envoyé à l’endroit où vit Meg, elle ne réalise pas encore qu’elle est en réalité endormie, et pire elle va découvrir qu’elle a bien retrouvé Meg enfin plutôt qu’elle a investie ses rêves.


Au fur et à mesure qu’elle avance elle découvre que les pièces sont pires les unes que les autres. Après avoir visiter une pièce limite psychédélique, ornée de posters à l'effigie de Lucifer ici prénommé Lulu mais également des photos de Crowley dans de jolies cadres, disséminés par ci par là, elle se dit à elle -même:

“ - Mais où je suis ? Cette folle est encore plus atteinte que je pensais ! ”

Jo continue d’avancer quand elle trouve une pièce de torture avec un jeune homme, elle se précipite alors pour le détacher avant que la folle aux chiens ne débarque mais au moment de détacher le jeune homme celui-ci disparaît:

“ - Putain mais c’est quoi ce bordel ? ”

Elle cherche son arme rien, son couteau non plus, non décidément il y’a quelque chose d’anormal elle ne serait pas partie sans rien sur elle, surtout pas pour retrouver son ennemi.


Et enfin elle ouvre une dernière porte et la c’est le summum de  l’angoisse en voyant qu’elle a trouvé Meg dans une tenue comment dire ?? euh non ne parlons pas de sa tenue c’est trop horrible d’imaginer son ennemie ainsi !!  


Mais le plus angoissant c’est de voir l’attitude de Meg, la voir comme ça on la prendrait presque pour une humaine, presque une personne gentille mais qu’est ce qui se passe ici ?
A t’-elle trouver encore un moyen de travestir notre réalité ?
Jo se décide alors d’interrompre l’activité de Meg

“- Comme on se retrouve Meg !! J’imagine que tu es surprise de me voir ici non ?” 

- Casey Quiggley


Dernière édition par Jo Beth Harvelle le Sam 7 Nov - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
♆ Démons aux yeux noirs ♆


avatar

Meg
Messages : 917
Date d'inscription : 01/09/2015
Age : 24
Localisation : Ma grotte

Carte d'identité
Métier:
Niveau d'expérience: 3
Inventaire:

MessageSujet: Re: Sans ennemie, la guerre est ridicule    Jeu 5 Nov - 13:15


Meg



     Ce soir là, Meg était tranquillement en train de se recentrer dans sa chambre, au motel, ne demandant rien à personne. Elle avait passé une sale journée et tentait de se réconforter dans quelques verres de vodka bon marché qu'elle avait piqué au clodo qu'elle avait saigné pour faire son dernier rapport à ses supérieurs. C'était infâme, mais elle aimait sentir le liquide lui brûler l’œsophage. Elle s'installa ensuite sur le lit et commença à faire défiler les chaînes disponibles à la télévision. Elle s'arrêta un moment sur un drôle de film érotique où les acteurs semblaient peiner à se grimper dessus, puis passa sur une chaîne en espagnole présentant un de ces drames que l'on regarde sans rien comprendre. C'est ce qu'elle fit. Comme une vieille mamie abandonnée par toute sa famille, Meg parlait à la télévision, assurant à Isabella qu'elle ne le reverrait jamais son Jule et brisant les espoirs d'amour de Julio qui n'avait aucune chance avec Juanita. Elle faisait peine à voir, la grande et fourbe démone Meg, dans l'intimité.

Elle éteignit finalement la télé, décidée à sortir prendre l'air. C'était bien chiant dans ces moments là de passer le temps, quand on est un démon et que l'on ne peut pas dormir. Elle se leva donc, mais avant qu'elle n'atteigne la porte, quelque chose d'étrange se produisit … Elle s'arrêta soudainement au milieu de la chambre et … tomba carrément à la renverse, inerte, sans explication apparente. Elle dormait. Assez fermement pour ne pas avoir senti sa chute d'ailleurs ! Est-ce qu'un gros malin de sorcier ou elle-ne-savait-trop-quoi avait cru bon d'exaucer son pseudo souhait de dormir ? Parce que franchement, c'était ringard comme blague !! Mais elle dormait si bien qu'elle n'eut même pas la présence d'esprit de s'énerver … Non, elle était bien là. Tellement bien qu'elle en oubliait qui elle était …

Elle se retrouva devant ce mur criblé d'affiches à l’effigie de Lucifer. ''Lucifer Président'' ''To Victoy !'' ''Lucifer Superstar Star'' ''Lulu the kid'', autant de poster de propagande qui semblait la faire rêver. Juste en dessous de ces affiches, un autel avec des bougies gravée du nom de son idole ainsi que d'autres photos diverses. Certaine le présentait même dans des moments de vie quotidienne et semblait avoir été prise à la dérobée, comme cette photo où il récupérait son courrier en peignoir, où celle-ci où il sortait de la douche. Il y en avait même une où il promenait son petit chien-chihuahua de l'enfer. Oui. Un Chihuahua de l'enfer. Et tout cela lui semblait parfaitement normal.


L’ambiance glauque ne l'interpella pas le moins du monde, pas plus que ces photos de Crowley qu'il y avait un peu partout dans la maison, toutes joliment ornées d'un cadre bariolé de cœurs, de fleurs ou de petits moutons mignons. Elle traversa les quelques pièces glauques de son étrange palais mentale avant d'ouvrir une dernière porte. Ce faisant, une voix raisonna, s'exclamant gaiement ''et le cœur de la maison : la cuisine !!''. Tout semblait parfaitement normal. C'est une superbe cuisine américaine comme on en voit dans ces séries de ménagères parfaites. Blanche, propre et super bien rangée avec la corbeille de fruits qui va bien. En moins de temps qu'il n'en faut pour le penser, Meg se retrouva affublée d'un joli tablier jaune à pâquerettes et à dentelle blanche, en train de poser le glaçage coloré d'une fournée de cupcake. Un détail non négligeable, c'est que, si elle se voyait sous les traits de son véhicule actuelle, elle était … blonde. Blonde, avec une fleur blanche dans les cheveux. Sous son tablier, d'ailleurs, elle portait un jolie T-shirt rose avec une licorne sur la poitrine et un de ces sarouels ultra-large qu'affectionnent les hippies. Sur le minibar de la cuisine, il y avait un poste de radio qui diffusait la cucaracha.

C'est à ce moment qu'une voix raisonna derrière elle. Une voix familière qui évoqua quelque chose de plutôt agréable à la démone, mais qui se traduisit bien étrangement dans son rêve. Elle se tourna alors vers son invitée, un sourire étrangement doux et … pas malsain aux lèvres. En découvrant le visage de la jeune femme qui lui faisait face, le visage de Meg sembla s'illuminer de joie.

Blondinette, je ne m'attendais pas à te voir !

Blondinette. Parce qu'en fait, elle ne se souvenait pas de son nom, en vrai. Elle n'était d'ailleurs pas tout à fait sûre de l'avoir su un jour … Mais cela ne l'empêcha pas de s'approcher d'elle pour la prendre chaleureusement dans ses bras. Bon, elle ne savait pas pourquoi, mais elle était contente de la voir, apparemment. Elle l'enlaça donc affectueusement, comme si elle venait de retrouver sa meilleure amie après des mois de séparation. Elle se recula ensuite en la prenant par les épaules, toujours avec ce sourire drôlement humain aux lèvres.

— Tu tombes bien, je suis contente que tu sois là ! J'ai fais des cupcakes pour mon Crowy d'amour, tu en veux un ?

A cet instant, une part consciente de Meg, bien trop faible encore, manqua de s'étouffer. Crowy d'amour … quand elle allait se réveiller, elle aurait certainement besoin d'un bain. D'un bain d'acide. Dans lequel elle y mettrait Crowley.

— Mais quel bon vent t'amène, ma chérie ?

Ma chérie ?! Ok, c'était la dernière fois qu'elle buvait de la Vodka devant un film espagnole à cette heure là.   




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
Invité


avatar

Invité

MessageSujet: Re: Sans ennemie, la guerre est ridicule    Sam 7 Nov - 19:51


Sans ennemie, la guerre est ridicule
 
Feat. Blondie Meg & Anna Beth




Si jusqu’à présent Jo savait qu’elle était Joanna Beth Harvelle, chasseuse et ennemie du démon Meg , elle ne tarda pas être elle aussi complètement sous l’emprise du sort qui rendait Meg aussi douce qu’un agneau.
En effet dans sa chambre d’hôtel, à l’endroit où elle avait effectué le sortilège “de localisation” un événement encore plus dramatique se produisit.
La jeune sorcière avait omis de lui dire qu’il fallait surtout pas laisser la Commiphora abyssinica et la Malva rotundifolia se consumer ensemble jusqu’à la tige sinon les effets pouvaient être désastreux.
Mais voilà ne le sachant pas Jo avait pas pris la précaution nécessaire et lorsque les deux tiges finirent de se consumer l’esprit de Jo fût comme nettoyer, lessiver de tout souvenir réels et crédibles.

De ce fait quand Meg la blonde l’accueillit avec gentillesse et tendresse, elle la serra tout aussi tendrement avec un grand sourire aux lèvres.

“-Moi aussi   je suis heureuse de t’avoir retrouver, je me suis dit Anna Beth Meg doit te faire la tête depuis votre dernière rencontre !

-Je ne sais pas depuis combien de temps je te cherche  mais j’ai eu du mal à te trouver dans ta nouvelle maison ! D'ailleurs sublime ta cuisine c’est Mr Schmidt qui l’a conçu ?”


Pourquoi Jo pensait s'appeler Anna Beth, pourquoi disait - elle tout cela, elle n’en savait rien mais c’était comme tout naturel de se lancer dans ce genre de conversation avec son amie de toujours !
Puis quand Meg se mit à parler de Crowy d’amour qui était apparemment son nouvel amoureux, Anna Beth  s’installa sur un tabouret à côté de l'îlot central   où Meg faisait avec patience et amour des cupcakes qui avaient l’air délicieux, mais seulement l’air !

“Crowy ? tu as rencontré quelqu’un ? Oh mon Lulu mais je veux tout savoir !
Tu l’as rencontré où ? comment ? et il fait quoi ? vous allez vous marriez ? dit moi tout, je veux tout savoir !!”


Anna Beth  trépignait d’impatience et telle une blonde sans cervelle elle gloussait de joie, un peu comme une certaine Becky dont le souvenir lui revint étrangement à l’esprit.
Elle secoua un peu la tête pour faire fuir ce souvenir et regarda alors son amie pour entendre tous les potins qu’elle avait à lui donner.
Dernier petit point dans ce monde si étrange l’expression Oh My God était remplacée par Oh Mon Lulu vu que c’’était lui le créateur de cet univers merveilleux ...
Et quand elle lui demanda si elle voulait un cupcake elle déclina en secouant la tête et en faisant un geste de la main.

“- Non merci je fais attention c’est bientôt le bal de l’hiver et j’ai vu une sublime petite robe et j’espère que le cavalier de mes rêves va se décider à m’inviter!
-J’ai  déjà beaucoup de propositions mais tu me connais il y’a qu’un garçon qui fait battre mon cœur !”

“- Par contre si tu as un jus bio et des graines de goji je dis pas non ?”

Non mais sérieux des graines et du jus bio et pourquoi pas se faire un masque aux concombres en regardant Amour, gloire et beauté tant qu’on y est ?  






- Casey Quiggley
Revenir en haut Aller en bas
♆ Démons aux yeux noirs ♆


avatar

Meg
Messages : 917
Date d'inscription : 01/09/2015
Age : 24
Localisation : Ma grotte

Carte d'identité
Métier:
Niveau d'expérience: 3
Inventaire:

MessageSujet: Re: Sans ennemie, la guerre est ridicule    Lun 9 Nov - 11:24


Meg



     Anna Beth. Cela ne lui disait rien. Non, elle, elle avait décidé qu'elle s'appellerait Blondie ou Choupette. C'était bien aussi, Choupette. Et bien, Meg qui était toujours très créative pour donner des surnoms agaçants aux gens, ce n'était pas bien brillant dans sa tête lorsqu'elle dormait ! Quel idée aussi, de faire dormir un démon ! Ce n'était pas pour rien qu'ils ne s'y laissaient jamais prendre, il faut voir le bordel que c'était là-dedans, après ! Le plus étonnant était tout de même de voir cette pointe de positif dans l'esprit de la démone. Certains disent que les rêves sont le reflets de nos angoisses et de nos frustrations, d'autres assurent qu'ils mettent en scène nos désirs et nos passions refoulées. Dans tous les cas, imaginer Meg si préoccupée par le fantasme de la ménagère parfaite – et hippie sur les bords – n'avait rien de très crédible. C'était étrange, de rêver … cela la rendait presque humaine à nouveau. Heureusement, elle ne s'en rendait pas compte pour le moment, étant pleinement plongée dans le contexte onirique de son esprit en sommeil, cela lui aurait sûrement donné un haut-le-cœur, sinon. Il n'était pas acceptable pour une âme corrompu par l'enfer de retrouver un semblant d'humanité … après toutes les horreurs qu'elle avait subi et infligé, qui pourrait supporter de tels souvenirs en ayant une conscience humaine ? Comment ne pas sombrer dans la folie ? Parfois, Meg y pensait. Cela lui arrivait quand elle picolait toute seule, elle se demandait ce que ça lui ferait de retrouver un semblant de conscience, une part d'humanité … puis elle ronchonnait contre elle-même pour arrêter de penser à des choses qu'elle ne voulait surtout pas voir se produire.

Tout en écoutant la Blondie – qui semblait être son amie – elle tripotait ses bouclettes blondes avec un sourire qu'on ne lui connaissait pas. A sa question, elle leva les yeux pour observer le cœur de la maison avec une certaine satisfaction. Elle secoua la tête pour rectifier.

— Oh, non. C'est Padaleckitchen ! Elle se mit soudain à parler comme dans ces pubs aux doublages terriblement mal synchronisé, avec ces voix si formel qu'elle en était quasi robotique. Avec Padaleckitchen, la livraison est gratuite. Une équipe d’experts se rend à domicile pour installer votre Padaleckitchen. Padaleckitchen, c'est un service de qualité et rapide pour une cuisine toute équipée. En commandant dès maintenant une Padaleckitchen, les Padaleckookies sont offerts !

On a beau dire qu'un rêve trop tordu nous réveillera toujours, celui-ci était la preuve concrète que c'était du flan. Les rêves n'en font qu'à leur tête, on ne peut pas contrôler et on ne peut pas leur en échapper. Cela faisait aussi sans doute partie du fait que ce sommeil avait été produit magiquement … il n'y avait plus qu'à espérer qu'elle pourrait se réveiller un jour, parce que passer l'éternité dans une Padaleckitchen avec un Crowy d'amour, ce serait pire que l'enfer ! Surtout dans une telle insouciance, avec tant de niaiseries !

L'interlude placement de produit achevé, Meg reprit le glaçage de ses jolies cupcakes colorés. Elle les décora de paillettes sucrées avant de lancer un sourire joueur et énigmatique – encore loin de ceux qu'elle pouvait servir habituellement, car cela manquait d'une forte dose de sadisme sous-jacent – à son invitée. Elle la laissa un peu mariner avant d'aller chercher quelque chose sur son plan de travail. C'était une photo, on pouvait y voir Crowley, Blondie-Meg et même Deano, souriants jusqu'aux gencives.


— On est fiancé. On a fêté ça avec Deanosaure. J'aurais aimé te le présenter plus tôt, si tu savais … il est … merveilleux ! Il est drôle, raffiné … et au lit …

Dans le monde réel, Meg fronça les sourcils. Ce rêve allait trop loin, beaucoup trop loin ! Mais elle ne pouvait toujours pas se réveiller. Bon sang, elle allait vraiment vomir en se réveillant ! Le pire était que sa représentation onirique semblait totalement sincère et passionnée. Elle eut d'ailleurs du mal à se faire taire, mais c'était indispensable pour qu'elle ne se réveille pas tout de suite pour tuer tous ceux qui lui passeraient sous la main.

En guise de jus bio, Meg sortit du lait fraise au rhum, non pas qu'elle voulait troller ou quoi que ce soit, mais dans son rêve, elle considérait vraiment cela comme du jus bio, conformément à la demande de la Blondinette. Quand aux graines de goji, ce n'était que des petites étoiles de toutes les couleurs dans un ramequin. La réalité avait sa propre version dans les rêves, après tout. C'était surtout qu'en réalité, elle ne savait pas du tout ce que c'était, ça, les graines de Goji-truc, alors son esprit improvisait.

— Mais oui, en parlant de ce bon vieux Deanosaure Deanosaure, dans son rêve, Dean semblait vraiment s'appeler comme ça, comme si, dans la réalité, Dean ou Deano n'étaient que des diminutifs de ce prénom … où ça en est avec lui ? T'as toujours craqué pour lui, hein ? On devrait se faire un truc tous les quatre, un jour.

Non, vous ne voulait pas savoir ce qu'elle entendait pas ''se faire un truc tous les quatre''. Cela dit, son ton ne laissait à priori rien soupçonner de spécialement lubrique ou ''décadent'' comme dirait les petits catholiques coincés du derche.    




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
Invité


avatar

Invité

MessageSujet: Re: Sans ennemie, la guerre est ridicule    Sam 14 Nov - 23:57





Sans Ennemie, la guerre est ridicule...




Blondie Meg........................Anna B.




<

p>
Les Garçons









Comment un sortilège de “localisation” pouvait - il déraper à ce point et comment l’esprit aiguisé de la chasseuse n’arrivait-il pas à reconnaître,le délire psychotique de la démone de la réalité ? Jo le comprendrait peut être plus tard mais pour le moment ce n’était pas le cas.
La jolie blonde romantique prénommée Anna Beth semblait passer un moment tout à fait agréable en compagnie de son amie Meg.

L’interlude publicitaire de la cuisine, la fît rire aux éclats, décidément Meg savait précisément comment amuser la galerie, et il est vrai qu’Anna Beth était bon public !  
Elle proposa ses services à son amie pour l’aider à décorer les cupcakes pour Crowy d’amour, car Anna était une férue de pâtisserie et également de décoration florale.

“- Tu veux de l’aide pour tes cupcakes j’ai reçu mon nouveau Kit à Glaçage et ses 26 douilles différentes je peux faire des merveilles, fleurs, pétales, herbes, coeur je peux tout faire”

Avec une voix que Jo aurait sûrement qualifié de niaise, Anna supplia son amie les mains jointes, les paupières clignotantes et la moue coquette tout en sortant une mallette rose dévoilant le NEC plus ultra des ustensiles de pâtisserie. Alors qu’en réalité  Jo était plus adepte des club sandwiches jambon/ beurre ou poulet cornichons que ces gâteaux girly.

“- S’il te plaît !!!!! “

Puis elle fit une moue boudeuse quand son amie commença à la faire mariner sur son Crowy d’amour, cet homme qui avait réussi à ravir son coeur et rendre son amie aussi douce qu’un petit ours guimauve.    

Et quand Meg lui montra la photo, elle eut les yeux qui commencèrent à pétiller mais était ce à cause de la vue de ce couple visiblement complètement amoureux l’un de l’autre ou du témoin qui accompagnait les tourtereaux ?  

Dans la chambre de motel, le corps de Jo tentait sans grand succès de réagir hormis quelques tressaillements rien ne semblait vouloir extirper la chasseuse de l’esprit de la démone.

“- Oh vous êtes si mignon !! Il me tarde d’être à votre mariage, vous avez choisi une date ?
Oh meg s’il te plaît laisse moi t’aider pour l’organisation, j’ai des idées fabuleuses pour les fleurs et ça m’aiderait tellement dans ma future carrière de Wedding planeuse et qui sait avec ta grande famille
(de démon hum hum) je pourrais lancer mon affaire comme cela ?
- Dis oui regarde j’ai déjà mon book”


Choupette sortie de sa besace un book d’un goût plus que pathétique pour le garçon manqué qu’était Jo mais qui était tellement Anna, tellement fille romantique.
Elle laissa donc Meg y jeter un coup d’oeil tout en croisant discrètement ses longs et fins doigts manucurés, dans l’espoir qu’elle dise OUI !  

Anna était l’archétype de la fille qu’elle avait toujours détestée quand elle était à l’école, alors que les autres la traitait de folle de service ou de barge aux couteaux. Mais parfois dans ses pires cauchemars c’était comme cela qu’elle pensait que sa mère aurait voulu qu’elle soit pour être fière d’elle.  

Mais quand Meg commença à dire que son fiancé était une bête de sexe, Anna B. se mit à rougir de ses belles petites pommettes.

“- Oh Megounette voyons je veux pas savoir, ce qu’il se passe derrière la porte de ta chambre, reste derrière la porte de ta chambre !!! “

Anna B. Prit le verre que lui tendit son amie pensant que c’était réellement un jus sans alcool, alors que dans la réalité Jo tenait plutôt bien l’alcool et  heureusement pour une fille de tenancière de bar , Anna elle devenait pompette après une seule gorgée !

Elle bu donc une puis deux gorgées du délicieux breuvage rose  de son amie.

“- Hum c’est délicieux, il faudra que tu me donnes la recette ! Hips … Oh Mon Lulu il y’a de l’alcool dedans ? Meg voyons tu sais que je deviens pipelette avec la moindre goutte d’alcool !”


Et malheureusement le sujet de son prince charmant arriva sur le tapis et comment faire pour pas dire le pire ou le meilleur !

“- Oh non donne pas son nom complet Deanosaure, ses parents étaient sûrement fou pour avoir donner ce nom si brutal à un amour de garçon comme lui.”

Le cerveau de Jo devait être en surchauffe car l’image erronée de Dean était tout aussi angoissante que l’air angélique de Meg.

“- Deanou est un ange il comprend mon désir de prendre tout notre temps avant de passer aux choses sérieuses. Mais il faut que je t’avoue j’ai failli lui dire oui la dernière fois.
On a fait une soirée chez leur oncle Bob Razowski, et les deux idiots de Sammy & Scooby tu sais son frère un peu benêt et son cousin avec son imper à la propreté plus que douteuse,et bien ils nous ont fait croire qu’une météorite allez peut être détruire la terre, ils en parlaient partout à la radio des chasseurs de météorites, oui je sais c’est une passion bizarre mais ça fait parti de son charme. Ça et son amour pour les tartes, d’ailleurs je me suis mise à la confection de tartes rien que pour lui comme toi et les cupcakes pour Crowy
Bref … Deanou a voulu qu’on passe un moment seuls tous les deux, il voulait pas avoir de regrets avant la fin du monde et moi je crois que le fond de bière m’avait tourné un peu la tête alors j’ai pas dis non mais forcément ma mère a trop cassé ce moment du coup on a rien fait mais je crois que maintenant je suis prête”

Pitié, pitié dis pas que tu vas lui offrir ta petite fleur Pitié, disais une petite voix dans le très profond inconscient de Jo .

“- Ça serait génial de faire un truc tous les quatre on irait faire des balades, voir des comédies romantiques au cinéma ou s’amuser au bowling ou même tu sais faire de cet espèce de taureau mécanique, des trucs de couples quoi !!!”

Le niveau de niaiserie donnerait sûrement l’envie de vomir à Jo si elle était consciente que c’était son double maléfique-ment “fille” qui débitait tout ce blabla...





(c) fiche:Forest in Automn & lorem ipsum & Pantern: 1 2 3 & Made by Shikayachan
Revenir en haut Aller en bas
♆ Démons aux yeux noirs ♆


avatar

Meg
Messages : 917
Date d'inscription : 01/09/2015
Age : 24
Localisation : Ma grotte

Carte d'identité
Métier:
Niveau d'expérience: 3
Inventaire:

MessageSujet: Re: Sans ennemie, la guerre est ridicule    Dim 15 Nov - 17:57


Meg



     La petite Choupette semblait avoir envie de mettre la main à la pâte – ou plutôt au glaçage – afin d'aider son amie à la décoration des Cupcakes. Elle fit semblant de réfléchir, juste pour l'embêter, parce que oui, même une Meg blonde hippie restait troll, même si c'était de façon bien plus greluche. Après l'avoir fait mariner un instant, elle alla donc sortir du four une nouvelle fournée d'une vingtaine de Cupcakes et le plat sur lequel ils étaient entreposés semblait bien trop gros pour rentrer dans le four. Elle posa cela devant son amie pour qu'elle puisse œuvrer tout en papotant. Ce Crowy d'amour devait être une grosse bouffe, si tout ça était pour lui seul !

Ce sourire doux et comblé ne quittait pas les lèvres de la fausse blonde. Même son pyjama de chair n'avait certainement jamais eu l'air aussi niaise ! Parce que Rachel était une fille assez espiègle, elle aussi, bien qu'elle ne ferait pas de mal à une mouche. La photo qu'elle avait présenté sembla faire son effet et c'est avec un regard mielleux absolument écœurant – pour une démone comme elle – qu'elle reposa son regard sur ce cliché apparemment chargé de bons souvenirs. Une des incohérences classiques des rêves fit qu'elle n'eut pas besoin d'aller reposer le cadre à sa place, car, comme un faut raccord, il était à nouveau sur une étagère et Meg continuait de décorer ses Cupcakes. C'est alors que Blondie proposa son aide pour planifier le mariage en vue. Tout semblait trop normal, c'était terrible !

— Nous n'avons pas encore prévu de date, mais tu serais un véritable petit chou à la crème si tu pouvais nous aider, Choupette !

Le corps réel de Meg eu un spasme. Trop de niaiserie dans cette phrase qui ne lui ressemblait absolument pas avait manqué de la réveiller, mais c'est comme si des chaînes la rattachaient solidement à ce terrible onirisme. Elle feuilleta le book alors que le petit gâteau devant elle continuait de se décorer tout seul. Dans le livre, c'est comme si elle voyait des assortiments de véritables fleurs qui fleurissaient lorsqu'elle ouvrait une page, parfois, les décores apparaissaient, puis s'effaçaient naturellement lorsqu'elle tournait une page. Il y avait des écritures, certains trucs étaient écris en espagnol, d'autres dans leur langue natale, mais elle était incapable de vraiment lire. Cela ne l'inquiétait pourtant pas, car même si c'était la preuve typique qu'elle était dans un rêve, il était rarement possible de s'en rendre compte sur le moment.

Elle feuilleta donc le tout, oubliant la moitié du contenue à mesure qu'elle progressait et elle avait beau tourner les pages, le livre semblait toujours ouvert en son milieu, parfaitement à la moitié de son contenu.

— J'aime bien le thème des Licornes. Rose et blanc, avec des petites Licornes, je pense que ça plaira à mon Crowy aussi.

Virilité et crédibilité étaient autant mises à mal chez elle que chez Crowley pour le coup. D'ailleurs, le t-shirt que portait Meg n'était plus rose, mais jaune – toujours avec une licorne sur la poitrine – et c'était à présent son tablier qui était rose – toujours avec de pâquerettes blanches. Cela lui allait étrangement bien, avec ses cheveux blonds … mais cela ne serait certainement pas à son goût. En tout cas, si ça l'était, elle ne l'avouerait pas. S’ensuivit un long récit qui aurait certainement donné un haut-le-cœur à la démone si elle l'avait entendu de vive voix dans la vie réelle. En tout cas, elle n'avait pas menti sur la marchandise, elle était réellement pipelette lorsqu'elle buvait de l'alcool. Même en rêve. Même si cet alcool était servi comme étant du jeu de … machin truc bio. Les rêves. Ne pas chercher à comprendre. Surtout pas !

— Moi je pense que vous devriez arrêter de vous prendre la tête. Laissez vous vivre, prenez du plaisir ! Franchement Choupette, ne te prose pas trop de question avec Deano. Il est fou de toi de toute façon, ça ne sert à rien d'attendre !

Elle était vraiment en train de donner des conseilles d'amour, là ? Elle, Meg, la démone à Elle, Jo, la chasseuse dure à cuir ? Sérieusement ? Puis Blondie approuva le truc à quatre. Des trucs à quatre. Des trucs innocents à quatre ! La fausse blonde avait gardé son sourire doux en reposant les yeux sur elle alors que la tapisserie s'était décorée de petits arc-en-ciel et de licornes qui gambadent.

— Oui, je suis sûre que les garçons seraient partants, ils s'adorent tellement !

Meg l'ignorait, autant dans son rêve qu'en réalité, mais cette simple phrase était très révélatrice de la réalité. Non pas que Dean et Crowley s'adoraient vraiment, mais c'était le symbole de leur alliance contre l'apocalypse. Bien entendu, elle était encore loin de se douter de tout ça et allez savoir si c'était juste dis comme ça ou si cela relevait de son subconscient qui était persuadé que Crowley était un traître … ou si c'était encore plus métaphysique que ça ! Décorant toujours ses cupcakes – qui semblaient être sans fin – elle posa un instant on regard par la fenêtre. A l'extérieur, un superbe ciel bleu décoré de nuages de coton blanc dessinant des petits lapins et autres moutons mignons. Le gazon était verdoyant, légèrement vallonné et il y avait une balançoire au milieu de la scène, sur laquelle se balançait une petite fille brune sans visage aux côtés d'un homme à nœud papillon. Cette petite fille, Meg la connaissait mais ne la reconnaissait pas et cet homme, elle refusait de comprendre qui il était. Alors son sourire s'effaça un instant et elle prit soudainement Choupette dans ses bras.

— Viens.

Et lorsqu'elle la relâcha, elle portait un joli petit panier et la cuisine avait disparu pour laisser place à une vallée. Là où elles déambulaient, le paysage était plutôt beau et agréable, mais dès que l'on regardait un peu plus loin sur les côtés, l'horizon semblait chaotique, sauf ce qui leur faisait face.

— On fait la course ! Si je gagne, c'est l'apocalypse ! Lança-t-elle soudainement en retrouvant son sourire, toujours aussi doux et inhabituel, et elle se mit à courir.   




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sans ennemie, la guerre est ridicule    

Revenir en haut Aller en bas
 
Sans ennemie, la guerre est ridicule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural - The End Begins :: Les autres dimensions :: L'Outre-Monde :: Les autres Mondes Parallèles-
Sauter vers: